La société des Jésuites

La Connexion Weishaupt – Société des Jésuites

Màj – Le Nouveau pape François Ier est un Jésuite, et c’est le premier pape Jésuite de l’Histoire.

Des Jésuites ont été parfois soupçonnés par certains jansénistes et par de nombreux protestants d’être à la source de conspirations.

Adam Weishaupt, fondateur des Illuminatis, passa quelques mois au noviciat des jésuites. Un autre Jésuite, Augustin Barruel, contemporain de la Révolution Française, développe dans ses Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme la théorie d’une conspiration des Illuminatis voulant renverser les pouvoirs en place à travers la franc-maçonnerie et les jacobins afin d’asservir l’humanité. Cette théorie du complot aura un impact considérable dans les milieux contre-révolutionnaires et chez divers théoriciens du complot qui se succèderont par après.

Les Jésuites ont parfois été accusés d’être trop influents au Vatican. Aucun Jésuite n’a jamais été élu pape [Modifiée le 13/3/13]. Le Supérieur Général de l’Ordre est parfois appelé pape noir (dans les médias). Ce titre n’est jamais utilisé par les Jésuites eux-mêmes.

La Compagnie de Jésus a pour devise Ad maiorem Dei gloriam (Pour la plus grande gloire de Dieu), dont les initiales A.M.D.G. servaient d’épigraphe à la plupart des livres qui émanaient d’elle. Pierre Larousse a écrit à ce sujet :

« Au temps où florissaient à Montrouge et à Saint-Acheul les maisons d’éducation de la Compagnie de Jésus, la célèbre devise jouait un rôle important dans la discipline. Le révérend père fouetteur (ceux qui ont été placés sous sa main pourraient l’attester) avait fait graver les quatre initiales sur le manche du terrible martinet. La gent écolière était fouettée ad majorem Dei gloriam, gloire dont elle se serait sans doute fort bien passée. »

De nos jours, les préjugés contre les Jésuites ne sont pas aussi vifs que par le passé.

Source: Wikipedia

Ce site internet utilise des cookies. En savoir plus.