Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Caméra Cachée : Un ingénieur senior de Twitter révèle que sa société est prête à fournir les messages supprimés de Trump au ministère de la Justice

Caméra Cachée : Un ingénieur senior de Twitter révèle que sa société est prête à fournir les messages supprimés de Trump au ministère de la Justice

– Vidéo caméra cachée de Clay Haynes, ingénieur Twitter, disant: “Nous sommes plus qu’heureux d’aider le ministère de la Justice dans sa petite enquête”.
– Le contenu divulgué au Ministère de la Justice comprend: “Même ceux qu’il a effacés, tous les messages directs”.
– L’ingénieur s’est autoproclamé “Libéral dans l’âme” Déclarant “Il vient sur le territoire [de Twitter]”.
– Explication des pratiques “Big Brotheriennes” additionnelles sur Twitter.

(San Francisco) Une enquête d’infiltration du Project Veritas a révélé qu’un ingénieur de haut niveau en charge de la sécurité des réseaux sur Twitter a déclaré que son entreprise était “plus qu’heureuse” de remettre les communications privées et les tweets supprimés du président Donald Trump au ministère de la Justice. Si c’est vrai, on ne sait pas encore si Twitter divulgue volontairement ces renseignements sensibles ou agit en vertu d’une ordonnance du tribunal. Twitter est actuellement en train de se défendre contre la critique de la Gauche selon laquelle le président Trump n’a pas été retiré de l’énorme plateforme médiatique pour violation des conditions d’utilisation de Twitter.

Selon son profil LinkedIn, Clay Haynes est un employé de Twitter depuis septembre 2016. Le 3 janvier 2018, il a rencontré un journaliste infiltré du Project Veritas (UCJ) au Stookeys Club Moderne de San Francisco. À l’aide d’une caméra cachée, l’UCJ Veritas a pu filmer Haynes en disant que “nous sommes plus qu’heureux d’aider le Ministère de la Justice dans sa petite enquête” sur le président Trump.

“À la demande de l’UCJ, M. Haynes a fourni des détails supplémentaires,” en gros, en leur donnant tous les tweets qu’il a postés. Même ceux qu’il a effacés, tous les messages directs, toutes les mentions…

“… il est dangereux, je ne l’aime pas et c’est un être humain affreux et je veux m’en débarrasser”, a dit le libéral Haynes dans la vidéo sur le président Trump. “En fait, nous avons eu des débats internes à ce sujet…”

Le 7 janvier 2018, James O’Keefe a lui-même rencontré Haynes sous couverture au Morton’s Steakhouse de San Francisco pour confirmer si Twitter travaillait bien avec le ministère de la Justice pour lui remettre les tweets et les messages supprimés de Trump. Quand on l’ a poussé à regarder les messages de Donald Trump, Haynes a expliqué: “Nous avons un processus d’assignation pour cette raison.” La conversation s’est poursuivie ainsi :

James O’Keefe: “Travaillez-vous actuellement avec le MJ à ce sujet?”

Clay Haynes: “Je ne peux pas commenter, même si je le savais, je ne ferais pas de commentaires.”

“Le fait est que, même si Haynes ne faisait que spéculer sur une aide à la justice, son admission montre une partialité politique claire et dangereuse aux plus hauts niveaux de Twitter”, a irme James O’Keefe, fondateur et président du Project Veritas dans la vidéo.

“La question est: quand Twitter donne des informations privées sur le Président à la Justice, violent-ils la loi, trahissent-ils une confiance, suite à une demande officielle ou ils ne font qu’obéir à un agenda politique en menant une croisade contre le Président?”

Se décrivant lui-même comme le videur du réseau, M. Haynes détaille également le niveau d’information que Twitter conserve dans ses bases de données sur leurs centaines de millions d’utilisateurs.

L’enquête du Project Veritas Twitter est le quatrième volet de sa série américaine Pravda. Dans la première partie, Veritas a révélé que la couverture de CNN en Russie est dictée par les notations et un agenda politique, mais en réalité, selon les mots du commentateur politique de CNN, Van Jones, ce n’est que “du vent”. La deuxième partie révélait le parti pris politique au New York Times qui forçait les cadres à réagir et un changement immédiat de leur politique en matière de médias sociaux. La troisième partie a révélé les préjugés politiques du Washington Post et a mis en lumière le fait que les récits éloquents du comité de rédaction du journal ne s’enracinent pas dans les conclusions factuelles de leurs experts en la matière. Project Veritas va publier d’autres vidéos sur Twitter au cours des prochains jours.

M. O’Keefe vient de terminer un livre sur cette série intitulé “AMERICAN PRAVDA: My fight for Truth in the Era of Fake News.” Le livre sera publié le 16 janvier 2018.

Source: Project Veritas

Publié le 11 janvier, 2018 dans Big Brother, Donald Trump, Internet, Livres, Politique & Loi.

Laissez un commentaire