Administration Trump : “Le Pakistan a fourni un ‘havre de paix’ aux terroristes pendant 15 ans (…) cette ère est révolue”

Administration Trump : “Le Pakistan a fourni un ‘havre de paix’ aux terroristes pendant 15 ans (…) cette ère est révolue”

Après avoir appris récemment que l’administration de Donald Trump envisageait de couper l’aide au Pakistan, le président américain Donald Trump a réprimandé le pays, affirmant que les États-Unis avaient “stupidement” accordé une aide de 33 milliards de dollars au Pakistan au cours des 15 dernières années.

Trump a déclaré que les États-Unis n’avaient obtenu que mensonges et tromperie en échange de l’aide monétaire qu’ils avaient fournie. Trump a également déclaré que les opérations américaines en Afghanistan se heurtaient au “havre de paix” que le Pakistan offrait aux terroristes.

Les États-Unis, qui ont fourni au Pakistan plus de 33 milliards de dollars d’aide depuis 2002, ont déclaré en août qu’ils gelaient les 255 millions de dollars jusqu’à ce que le Pakistan fasse davantage pour sévir contre les groupes terroristes.

La semaine dernière, le New York Times rapportait que l’administration Trump se demandait sérieusement s’il ne fallait pas bloquer 255 millions de dollars d’aide déjà gelée à Islamabad parce qu’elle n’avait pas réussi à mieux sévir contre les groupes terroristes au Pakistan.

Les relations américano-pakistanaises ont connu une chute fulgurante sous Trump, qui a déclaré en août que “le Pakistan offre souvent un havre de paix aux agents du chaos, de la violence et de la terreur”.

Plus tôt ce mois-ci, Trump avait déjà laissé entendre qu’il pourrait bien couper définitivement l’aide.

“Nous versons chaque année des sommes considérables au Pakistan. Ils doivent nous aider”, a-t-il déclaré en dévoilant sa stratégie de sécurité nationale.

Et la semaine dernière, le vice-président Mike Pence a déclaré aux troupes américaines lors d’une visite en Afghanistan : “Le président Trump a mis le Pakistan en garde.”

“Le Pakistan a trop longtemps fourni un havre de paix aux talibans et à de nombreuses organisations terroristes, mais cette époque est révolue”, a déclaré M. Pence aux troupes américaines à la base aérienne de Bagram, en Afghanistan, où il a effectué un voyage inopiné le 21 décembre.

“Le président Trump a mis le Pakistan en garde”, a-t-il dit.

L’ambassadeur de l’Afghanistan aux États-Unis Hamdullah Mohib a accueilli le tweet de Trump.

“Un message prometteur à l’intention des Afghans qui ont trop longtemps souffert aux mains de terroristes basés au Pakistan”, a indiqué Mohib sur Twitter.

Source: India Times, le 1er janvier 2018

Ce site internet utilise des cookies. En savoir plus.