Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Guerre Mondiale dés les trois premiers mois de 2018; une intervention militaire américaine serait inévitable au cours des prochains mois (à lire)

James Rickards, qui a travaillé avec la communauté du renseignement américain pendant des décennies, croit que la guerre avec la Corée du Nord est très probable dans les trois premiers mois de 2018 et prétend que le directeur de la CIA a sous-entendu qu’une intervention militaire américaine serait inévitable au cours des prochains mois

Par Conscience du Peuple,

* Forbes: “Is James Rickards Right About A Coming Monetary Apocalypse?”
https://www.forbes.com/sites/ralphbenko/2014/04/28/is-james-rickards-right-about-a-coming-monetary-apocalypse/

Un article signé James Rickards qui expose et nuance les enjeux géopolitiques liés à la poursuite du programme nucléaire nord-coréen et qui justifie les fortes et imminentes probabilités qu’un conflit militaire se produise dans la région.

—————–

Dans un conclave privé à Washington DC le 20 octobre 2017, Mike Pompeo, directeur de la CIA, a dit à un petit groupe de réflexion (dont moi) qu’il serait imprudent de supposer qu’il faudrait plus de cinq mois à la Corée du Nord pour avoir un arsenal fiable de missiles ICBM à armement nucléaire. Ceux-ci pourraient frapper les villes américaines et tuer des millions d’Américains.

Cinq mois à partir du 20 octobre 2017 est le 20 mars 2018. C’est une date éloignée, mais la guerre commencera probablement avant cette date.

Cela créerait un élément de surprise – et éviterait la surprise d’un déploiement d’armes stratégiques plus rapide que prévu par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Pourquoi les États-Unis ne peuvent-ils pas vivre avec une Corée du Nord à armement nucléaire ?

Nous avons réussi à vivre avec une Russie armée et la Chine pendant la guerre froide.

Nous nous sommes appuyés sur la dissuasion, l’endiguement, les sanctions, la diplomatie et, éventuellement, sur les traités d’armement pour éviter une guerre nucléaire. Pourquoi ne pas faire la même chose avec Kim?

Le conseiller en matière de sécurité nationale du président Trump, le général HR McMaster, a également répondu à cette question lors de notre conclave à Washington.

Il a déclaré que l’acceptation d’une Corée du Nord dotée d’armes nucléaires est “inacceptable”. Les États-Unis empêcheront la Corée du Nord d’acquérir sa capacité nucléaire au lieu d’apprendre à vivre avec.

Les raisons sont nombreuses. Aucune des autres puissances nucléaires n’a jamais menacé d’attaquer les États-Unis à moins d’être attaquée en premier.

La Corée du Nord a menacé d’attaquer et de détruire les États-Unis plusieurs fois. La meilleure approche pour faire face aux menaces des dictateurs est de les prendre au mot.

Adolph Hitler a dit au monde dans les années 1920 qu’il allait unir l’Allemagne, conquérir l’Europe et tuer les Juifs. Il l’a fait dans les années 1930 et 1940.

Oussama Ben Laden a déclaré la guerre aux Etats-Unis en 1996 et à nouveau en 1998. En 2001, il a attaqué New York et Washington et a fait des milliers d’Américains morts à Manhattan, en Virginie et en Pennsylvanie.

Quand Kim Jong Un dit qu’il va attaquer les Etats-Unis avec des armes nucléaires, il est imprudent de croire le contraire.

Les autres conséquences d’une Corée du Nord dotée de l’arme nucléaire sont l’acquisition d’armes nucléaires par le Japon et la Corée du Sud (pour des raisons défensives) et l’Iran (pour des raisons offensives, en utilisant la technologie fournie par la Corée du Nord).

Une fois que l’Iran aura des armes nucléaires, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et la Turquie suivront. Bref, une Corée du Nord dotée de l’arme nucléaire mène rapidement à l’armement nucléaire dans six autres pays, dont beaucoup sont hostiles les uns aux autres et aux États-Unis.

Ce genre de prolifération augmente exponentiellement les chances d’une guerre nucléaire entre un ou plusieurs de ces pays plus tôt que plus tard.

C’est une raison de plus pour tracer une ligne dans le sable et ne pas permettre à la Corée du Nord d’avoir des armes nucléaires en premier lieu.

Kim Jong Un est-il fou?

La communauté du renseignement américain ne le croit pas. Ils estiment que Kim est un acteur rationnel, quoique rationnel dans son propre champ de vision limité.

Kim a vu que le leader libyen Kadhafi a abandonné ses armes nucléaires. La Libye a ensuite été envahie par l’OTAN et Kadhafi a été tué.

L’Irak de Saddam Hussein avait un programme d’armement nucléaire dans les années 1980, qu’il a abandonné après la première guerre du Golfe. Des années plus tard, une coalition américaine envahit l’Irak et Saddam fut pendu.

L’Ukraine a abandonné les armes nucléaires qu’elle a acquises après l’éclatement de l’ex-Union soviétique. Plus tard, la Russie a envahi l’Ukraine, annexé la Crimée et occupé des parties de l’est de l’Ukraine.

L’Iran a un programme d’armement nucléaire qu’il n’a pas abandonné. Les mollahs qui dirigent l’Iran sont toujours debout.

La leçon pour Kim est claire. Si vous abandonnez les armes nucléaires, l’Occident vous envahira et vous tuera. Si vous gardez vos armes nucléaires, l’Occident vous laissera tranquille.

Par conséquent, Kim se sent plus en sécurité avec ses armes nucléaires que sans. Ce n’est pas fou. Sa justification prima facie est basée sur la preuve. Kim va continuer son programme d’armes.

La position de Kim a-t-elle pour objectif d’obtenir un allègement des sanctions? Non. Kim pourrait bénéficier d’un allègement des sanctions à tout moment avec un appel téléphonique à Washington. Il doit juste arrêter ses programmes d’armes.

Kim n’a pas besoin d’aller aussi loin, y compris un test de la bombe H, des tests ICBM et le développement de sous-marins nucléaires pour obtenir un allègement des sanctions. Il est en mode ‘breakout’ et se dirige vers une solide capacité d’armement nucléaire.

Kim ne comprend-il pas les dommages qu’il va subir si les Etats-Unis attaquent?

En premier lieu, Kim croit que nous bluffons. Il s’appuie en partie sur la «ligne rouge» échouée d’Obama sur l’utilisation syrienne des armes chimiques et biologiques.

La Syrie a utilisé les armes de toute façon et Obama n’a rien fait. Kim a pris des notes. Il croit que les États-Unis sont un tigre de papier.

La Chine va-t-elle aider les États-Unis à assassiner Kim et à forcer le changement de régime en Corée du Nord? La réponse est non. La Chine ne veut pas déstabiliser la Corée du Nord parce qu’elle craint un afflux de réfugiés en Chine.

Ils craignent également une réunification de la péninsule coréenne à des conditions favorables aux Etats-Unis si le régime de Kim est déstabilisé.

La Chine pense aussi que les Etats-Unis bluffent. Je l’ai appris récemment lors d’un déjeuner dans un club exclusif à Washington DC avec l’un des meilleurs stratèges géopolitiques en Chine et un conseiller auprès des dirigeants chinois.

Qu’en est-il des dommages collatéraux en Corée du Sud et peut-être au Japon?

Les dommages potentiels sont réels, mais les États-Unis considèrent cela comme un coût nécessaire pour mettre fin à la menace nord-coréenne une fois pour toutes.

Aucun dirigeant du drapeau américain n’échangera Seattle contre Séoul. Nous vivons dans un nouveau monde “America First”.

Les Sud-Coréens et les Japonais le comprennent. C’est pourquoi ils coopèrent avec nous pour mettre fin à la menace de la Corée du Nord.

La situation ne va pas s’améliorer pour eux si nous ne faisons rien. Une fois que la Corée du Nord dispose d’un arsenal nucléaire, le chantage fait au Japon et l’invasion de la Corée du Sud ne sont qu’une question de temps.

Les États-Unis espèrent atténuer les dommages collatéraux avec une combinaison redoutable de cyber-guerre, de guerre psychologique, d’opérations spéciales, de bombardements massifs et d’une invasion aérienne et amphibie limitée.

Les États-Unis ont également une technologie d’armes secrètes, y compris le drone hypersonique Waverider (lancé à partir de vaisseaux mères B-52) et un drone à micro-ondes par rapport aux systèmes de lancement de missiles nord-coréens. Quand la guerre commencera, la Corée du Nord ne saura pas ce qui les a frappés.

J’évalue les résultats probables en Corée du Nord comme suit:

10% de chance Kim Jong Un se retire et permet des inspections d’armes

20% de chance que Kim soit assassiné et qu’un changement de régime se produise

0% de chance que les États-Unis acceptent une Corée du Nord dotée de l’arme nucléaire

70% de chance de guerre avant la mi-mars 2018.

Traduction partielle par Conscience du Peuple de l’article trouvé sur The Daily Reckoning

Laissez un commentaire