Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Nicolas Beytout : «On se demande tous quelle est la trace qu’a laissée Najat Vallaud-Belkacem dans l’Education»

Nicolas Beytout : «On se demande tous quelle est la trace qu’a laissée Najat Vallaud-Belkacem dans l’Education»

Nicolas Beytout (Fondateur du magazine économique L’Opinion) : «On se demande tous quelle est la trace qu’a laissée Najat Vallaud-Belkacem. A-t-elle laissé quelque chose de tangible et de positif ? Je rappelle que la France a continué à glisser dans les classements PISA, les classements internationaux qui notent l’efficacité de l’Education au sens large de la France par rapport aux autres pays. On est 27e sur 72, ce qui est, vous l’admettrez, un résultat absolument déplorable.»
– LCI, 29 novembre 2017, 17h40

«On a glissé de 4 places en 5 ans. Tout le cela est très médiocre. Je constate quand même que beaucoup de profs semblent avoir retrouvé un semblant de fierté dans leur exercice du métier grâce à la musique qui s’installe autour du discours de Jean-Michel Blanquer. Il fait partie de ces gens-là, il a été directeur général de l’enseignement scolaire, il a vécu cet univers-là de l’intérieur, il connait la mécanique, il connait les hommes et les femmes qui y travaillent, et on a le sentiment que quand il dit quelque chose, il sait de quoi il parle. Donc, ça donne une légitimité à son discours – alors peut-être que les profs vont basculer et qu’on finir dans une espèce de guerre scolaire je ne veux jurer de rien – mais aujourd’hui, on a le sentiment qu’il s’est passé quelque chose qui dans leur esprit devient du positif alors qu’ils étaient au mieux méfiants, et souvent négatifs vis-à-vis du gouvernement.»

Publié le 30 novembre, 2017 dans Education, France, Maghreb, Vidéos.

Laissez un commentaire