Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

LA CRISE MIGRATOIRE NE FAIT QUE COMMENCER : DES MILLIONS D’AFRICAINS SE PRÉPARENT A VENIR EN EUROPE

LA CRISE MIGRATOIRE NE FAIT QUE COMMENCER : DES MILLIONS D’AFRICAINS SE PRÉPARENT A VENIR EN EUROPE

Le sommet Union africaine-Union européenne (UA-UE), qui s’est tenu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, les 29 et 30 novembre 2017, s’est soldé par un échec lamentable, les 55 dirigeants africains et 28 dirigeants européens présents n’ayant pas été en mesure de s’entendre sur des mesures, même les plus élémentaires, pour empêcher des dizaines de millions de migrants africains d’inonder l’Europe.

Malgré des attentes élevées et de grandes déclarations, la seule décision concrète qui est venue d’Abidjan a été la promesse d’évacuer 3 800 migrants africains bloqués en Libye.

Plus de six millions de migrants attendent dans les pays du pourtour méditerranéen afin de traverser l’Europe, selon un rapport classifié du gouvernement allemand divulgué à Bild. Le rapport indique qu’un million de personnes attendent en Libye, un million en Égypte, 720 000 en Jordanie, 430 000 en Algérie, 160 000 en Tunisie et 50 000 au Maroc. Plus de trois millions d’autres personnes qui attendent en Turquie sont actuellement bloquées et n’ont pas l’autorisation de travers l’Europe en raison de l’accord sur les migrants conclu par l’UE avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

L’ancien chef de l’ambassade britannique à Benghazi, Joe Walker-Cousins, a averti que jusqu’à un million de migrants venant de pays africains sont déjà en route pour la Libye et l’Europe. Les efforts de l’UE pour former une garde côtière libyenne ont été « trop peu nombreux et trop tardifs », a-t-il déclaré. « Mes informateurs de la région me disent qu’il y a potentiellement un million de migrants, sinon plus, qui arrivent déjà par le pipeline d’Afrique centrale et de la Corne de l’Afrique. »

Le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, a déclaré que l’Europe « sous-estime » l’ampleur et la gravité de la crise migratoire et que « des millions d’Africains » inonderont le continent dans les prochaines années si des mesures urgentes ne sont pas prises.

Dans une interview avec Il Messagero, Tajani a dit qu’il y aurait un exode « de proportions bibliques qu’il serait impossible d’arrêter » si l’Europe ne parvenait pas à affronter le problème maintenant.

« La croissance démographique, le changement climatique, la désertification, les guerres, la famine en Somalie et au Soudan. Ce sont ces facteurs qui forcent les gens à partir. »

« Quand les gens perdent espoir, ils risquent de traverser le Sahara et la Méditerranée parce qu’il est pire de rester chez eux, où ils courent d’énormes risques. Si nous n’y faisons pas face rapidement, nous aurons des millions de personnes à notre porte d’ici cinq ans. »

« Aujourd’hui, nous essayons de résoudre un problème de quelques milliers de personnes, mais nous avons besoin d’une stratégie pour des millions de personnes. »

Quelques jours à peine avant le sommet UA-UE, Tajani a appelé à un « Plan Marshall pour l’Afrique » – un plan d’investissement à long terme de 40 milliards d’euros (48 milliards de dollars) pour stimuler l’éducation et les possibilités d’emploi sur le continent afin de dissuader les gens de partir. Il a averti que l’explosion de la croissance démographique en Afrique « sera une ‘bombe’ démographique qui pourrait pousser des millions d’Africains en Europe. Sans stratégie, nous aurons le terrorisme, l’immigration clandestine et l’instabilité », a-t-il dit.

Plus de la moitié de la croissance démographique mondiale d’ici à 2050 se produira en Afrique, selon un nouveau rapport de l’ONU, « World Population Prospects: The 2017 Revision », selon lequel la population de l’Afrique devrait bondir de 1,3 milliard, passant de 1,2 milliard en 2017 à 2,5 milliards en 2050. Entre 2017 et 2050, la population de 26 pays africains devrait augmenter pour atteindre au moins le double de sa taille actuelle.

Une grande partie de l’augmentation de la population africaine se produira au Nigeria, actuellement le 7ème pays le plus peuplé du monde, selon l’ONU. D’ici 2050, le Nigéria dépassera les États-Unis pour devenir le troisième plus grand pays du monde par sa population, derrière l’Inde et la Chine (la population de l’Inde devrait dépasser celle de la Chine d’ici 2024).

Au-delà de 2050, l’Afrique devrait être la seule région du monde à connaître encore une « croissance démographique substantielle » – la part du continent dans la population mondiale devrait passer de 17% en 2017 à 40% d’ici 2100, selon le rapport.

L’Afrique est actuellement le continent le plus jeune du monde: 60% de la population africaine a moins de 25 ans, contre 32% en Amérique du Nord et 27% en Europe.

Les 28 États membres de l’UE ont un PIB de 18 000 milliards de dollars, soit neuf fois plus que les 2 000 milliards de dollars de l’Afrique.

Le directeur du bureau des Nations Unies à Genève, Michael Moller, a averti que l’Europe doit se préparer à l’arrivée de millions d’autres migrants venus d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Dans une interview avec The Times, Moller, un danois, a déclaré:

« Ce que nous avons vu est l’une des plus grandes migrations humaines de l’histoire. Et ça va juste accélérer. Les jeunes ont tous des téléphones cellulaires et ils peuvent voir ce qui se passe dans d’autres parties du monde, et cela agit comme un aimant. »

Le ministre allemand du Développement, Gerd Müller, s’est fait l’écho de cet avertissement:

« Les mouvements migratoires les plus importants sont encore à venir: la population de l’Afrique doublera au cours des prochaines décennies. Un pays comme l’Égypte comptera 100 millions d’habitants, le Nigeria 400 millions. À l’ère du numérique avec Internet et les téléphones portables, tout le monde connaît notre prospérité et notre mode de vie. »

M. Müller a ajouté que seulement 10% des personnes actuellement en mouvement ont atteint l’Europe: « Huit à dix millions de migrants sont encore en route. »

Dans un article pour le Financial Times, Gideon Rachman explique la situation difficile de l’Europe:

« L’une des réactions possibles pour l’Europe est d’accepter que la migration en provenance du reste du monde est inévitable – et de l’accepter de tout cœur. Les économies européennes endettées ont besoin d’une injection de jeunesse et de dynamisme. Qui s’occupera de leurs retraités et de leurs chantiers de construction si ce ne sont pas des immigrants du reste du monde?

Mais même les Européens qui plaident en faveur de l’immigration ont tendance à soutenir que, bien sûr, les nouveaux arrivants sur le continent doivent tous accepter les « valeurs européennes », ce qui peut être irréaliste… De nombreux immigrants du Moyen-Orient et d’Afrique ont des attitudes beaucoup plus conservatrices et sexistes. Il faudra plus que quelques cours d’éducation civique pour changer cela…..

Il pourrait être possible pour les pays insulaires entourés par l’océan Pacifique, comme le Japon ou l’Australie, de maintenir des contrôles stricts sur l’immigration. Ce sera presque impossible pour une UE qui fait partie d’une masse continentale eurasienne et qui n’est séparée de l’Afrique que par des portions étroites de la Méditerranée. »

Source: Infowars, le 4 décembre 2017

Laissez un commentaire