Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

SUPERHUMAINS : Les puces insérées dans notre cerveau nous donneront des capacités INCROYABLES dans les années à venir.

SUPERHUMAINS : Les puces insérées dans notre cerveau nous donneront des capacités INCROYABLES dans les années à venir.

Les superhumains pourront exister dans une quinzaine d’années grâce à une puce informatique insérée dans le cerveau qui déverouillera tout le potentiel de l’humanité.

Les gens seront en mesure de créer de nouveaux souvenirs et d’effacer les souvenirs indésirables dans un proche avenir, car les experts croient qu’ils sont sur le point de biohacker l’outil le plus puissant du corps, selon un chef de file des nouvelles technologies.

S’exprimant lors du Web Summit à Lisbonne, Bryan Johnson, fondateur de Kernel – une start-up qui étudie les possibilités d’insertion de puces électroniques dans le cerveau – déclare que le déverrouillage du véritable potentiel de l’esprit est la « chose la plus importante » que l’humanité puisse réaliser.

La première étape du plan est de concevoir des puces qui peuvent aider à combattre la maladie, mais il espère ensuite faire évoluer le cerveau pour offrir des capacités surhumaines.

Le site Web de la firme dit ceci: « Pour explorer davantage nos propres frontières humaines, une vague de nouvelles technologies doit émerger et pouvoir accéder, lire et écrire depuis l’outil le plus puissant que nous ayons – le cerveau humain. »

Chez Kernel, notre objectif majeur est de développer des technologies pour comprendre et traiter les maladies neurologiques d’une nouvelle manière passionnante.

« Nous interpréterons ensuite les mécanismes complexes du cerveau pour créer des applications afin d’améliorer les processus cognitifs. »

M. Johnson a déclaré à l’audience lors du Web Summit : « Je m’attends à ce que d’ici 15 à 20 ans, nous disposions d’un ensemble d’outils suffisamment robustes pour que le cerveau puisse répondre à n’importe quelle question. »

« Par exemple, pourrais-je avoir une mémoire parfaite ? Puis-je effacer mes souvenirs ? Pourrais-je accroître mes niveaux d’apprentissages, pourrais-je avoir une communication entre mon cerveau et moi-même ? »

Imaginez un scénario où je dis: « Je veux savoir ce que ça fait d’être un cow-boy dans le Far West américain des années 1800… » et quelqu’un créera cette expérience mentalement.

« Je peux prendre cette expérience ou l’acheter à quelqu’un qui la possède et l’expérimenter. »

Lorsque M. Johnson a été interrogé sur la question de savoir si une telle technologie pourrait provoquer d’autres divisions dans la société entre ceux qui ont un implant neuronal et ceux qui n’en ont pas, le fondateur de Braintree, qui a été vendu à eBay pour 800 millions de dollars en 2013, a déclaré qu’il croyait que cette technologie « se démocratisera, comme pour les smartphones ».

Il a dit: « La question la plus fondamentale est: ‘Le travail sur ce sujet est-il un luxe ou une nécessité?' »

« Je ne comprends pas, qu’avons-nous si peur de perdre? »

« Je ne sais pas pourquoi ce n’est pas le centre de préoccupations majeur de la race humaine, parce que tout ce qu’on fait vient de notre cerveau. »

Source: Express.co.uk, le 10 novembre 2017


Commentaires (1)

 

  1. Miki dit :

    On perdra notre humanité dans le sens biologique du terme. On reste des Hommes tant qu’une machine ne réfléchit pas dans notre tête et fait de nous des ordinateurs… En gros, ça sera une « augmentation » qui nous séparera un peu plus du règle biologique animal

Laissez un commentaire