Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Syrie signe l’accord de Paris sur le climat, laissant les Etats-Unis seuls face au reste du monde

La Syrie signe l’accord de Paris sur le climat, laissant les Etats-Unis seuls face au reste du monde

C’est tout le monde contre les États-Unis d’Amérique.

Lorsque Donald Trump a annoncé son intention de se retirer de l’accord de Paris sur le climat, cela impliquait que les États-Unis allaient rejoindre la Syrie et le Nicaragua en tant que les seuls non signataires de l’accord. Les autres pays avaient des excuses légitimes: la Syrie était en pleine guerre et le Nicaragua pensait que l’accord n’était pas assez ambitieux.

Maintenant, les deux pays ont changé d’avis.

Lors des négociations sur le climat à Bonn, en Allemagne, le 7 novembre, le gouvernement syrien a annoncé qu’il signerait l’accord de Paris sur le climat et selon Climate Tracker le mois dernier, le Nicaragua s’est également inscrit. Cela laisse les États-Unis comme l’unique pays qui choisit de ne pas faire partie du consensus mondial sur l’action climatique.

L’accord de Paris sur le climat fixe comme objectif d’empêcher la hausse des températures mondiales de plus de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, seuil crucial au-delà duquel les changements climatiques dangereux sont probablement irréversibles. Pour ce faire, le monde doit atteindre un niveau net zéro d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 environ.

L’accord sur le climat permet à chaque pays de déterminer son propre plan d’action. Selon les engagements actuels, même si Trump changeait d’avis et réengageait les Etats-Unis dans l’action climatique, la réduction totale des émissions mondiales continuerait à réchauffer la planète au-delà du seuil de 2°C. À Bonn, les pays essaient de trouver des moyens de travailler ensemble pour s’assurer que nous ne franchissions pas ce seuil.

QZ.com, le 7 novembre 2017


Laissez un commentaire