Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La Seconde Guerre de Corée? Des chefs d’état-major interarmées veulent envahir la Corée du Nord et détruire ses armes nucléaires

La Seconde Guerre de Corée? Des chefs d’état-major interarmées veulent envahir la Corée du Nord et détruire ses armes nucléaires

Une récente évaluation du Pentagone affirme que le seul moyen de réduire complètement la menace du programme nucléaire nord-coréen à néant est par le biais d’une invasion terrestre totale.

Le contre-amiral Michael Dumont a transmis l’opinion au nom des chefs d’état-major interarmées dans une lettre adressée au député Ted Lieu. M. Lieu avait entamé la correspondance avec des questions sur la gravité d’un conflit potentiel.

La seule façon de « localiser et détruire – avec une certitude absolue – toutes les composantes des programmes d’armes nucléaires de la Corée du Nord passe par une invasion terrestre », a indiqué M. Dumont.

Le moment choisi pour ce rapport, qui coïncide avec la tournée asiatique de Donald Trump (y compris sa prochaine visite en Corée du Nord, la Chine, le seul véritable allié de la Corée du Nord), est quelque peu suspect, mais finalement sans surprise. Une telle conclusion accablante contribuerait sans aucun doute à faire pression sur les deux adversaires de la Corée du Nord et sur ses alliés pendant que Trump est en tournée pour rencontrer les principaux acteurs de la région.

Cependant, quel que soit l’impact que l’opinion était censée avoir sur l’élaboration d’un récit pro-guerre contre la nation isolée, elle s’est presque complètement retournée contre la réponse de M. Lieu.

Bien que la conclusion de l’évaluation essaye plus ou moins de faire comprendre que la seule façon de désarmer la Corée du Nord est par un affrontement militaire total, M. Lieu a compris l’évaluation et la conclusion quelque peu différemment.

« Les chefs d’état-major interarmées ont maintenant confirmé que la seule façon de détruire l’arsenal nucléaire nord-coréen est de procéder à une invasion terrestre. C’est profondément troublant et cela pourrait entraîner des centaines de milliers, voire des millions de morts durant les premiers jours des combats. »

La déclaration dit aussi ce qui suit:

« Leur évaluation souligne ce que nous savions déjà depuis le début: il n’ y a pas de bonnes options militaires pour la Corée du Nord. »

Comme le confirme la déclaration des législateurs, sur la base des conclusions de l’évaluation, une guerre avec la Corée du Nord aurait des conséquences mortelles bien au-delà de celle du peuple nord-coréen.

« Elle [une invasion] pourrait tuer des millions de Sud-Coréens et mettre en danger les troupes et les civils sur l’île de Guam et au Japon. Les chefs d’état-major interarmées ont déclaré qu’ils n’avaient aucune raison de croire que la Corée du Nord résisterait à l’utilisation de leurs stocks d’armes biologiques et chimiques. Nous avons l’intention de faire un compte rendu public complet du coût potentiel de la guerre, afin que le peuple américain comprenne l’engagement que nous prendrions en tant que nation si nous nous décidons à mener une action militaire. »

Il n’ y a pas si longtemps, Donald Trump disait que s’il était obligé de défendre les Etats-Unis ou leurs alliés, il « n’aurait d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord ».

« Le président doit cesser de faire des déclarations provocatrices qui nuisent aux options diplomatiques et mettent en danger les troupes américaines », peut-on lire dans la déclaration conjointe de Lieu.

Cela étant dit, le Contre-amiral Dumont a démarré sa lettre destinée à M. Lieu en indiquant que son équipe mettait déjà en place des solutions économiques et diplomatiques à l’égard de toute action militaire, discréditant davantage l’approche guerrière de Donald Trump à l’égard du conflit.

Ce week-end, Donald Trump a dit qu’il serait disposé à s’asseoir à table avec Kim Jong-un pour discuter, mais qu’il était encore « bien trop tôt » pour une telle consultation.

Source: Anonymous News, le 8 novembre 2017


Laissez un commentaire