Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Plainte contre Tariq Ramadan : l’antisémitisme se déchaîne

Plainte contre Tariq Ramadan : l’antisémitisme se déchaîne

Depuis qu’elle a accusé l’islamologue de viol, l’ancienne salafiste est la cible d’injures et de théories du complot sur Internet.

Dans les jours qui ont suivi sa plainte pour viol et agression sexuelle contre l’islamologue Tariq Ramadan, les injures contre Henda Ayari ont afflué sur les réseaux sociaux. Si les messages de soutien à l’ancienne salafiste ont été nombreux, ceux qui lui sont hostiles ont un ton haineux d’une rare violence. « Elle est chamboulée mais libérée et déterminée » compte tenu du « contexte particulièrement agressif », ont résumé ses avocats Jonas Haddad et Grégoire Leclerc, jeudi 26 octobre, lors d’une conférence de presse.

(…)
Et derrière ce complot, nombre de commentateurs voient la main des « sionistes » ou, plus ouvertement, des « juifs ». L’antisémitisme imprègne avec virulence une partie de ces messages. Leurs « signataires » (ce sont souvent des pseudonymes) relaient volontiers une affirmation avancée par l’Union française des consommateurs musulmans. Sur son site, cette association qui organise des rencontres « en soutien à Hani Ramadan », frère de Tariq, « interdit de territoire français depuis le 8 avril 2017 », a affirmé, dans un post intitulé « Tariq Ramadan face au sionisme international », que « le site en ligne prosioniste Europe-Israël recevra 5 % de commission sur les ventes de l’ouvrage de Henda Ayari ».

Un journaliste du Courrier de l’Atlas a bien expliqué que cette mention était le fruit d’un partenariat signé avec Amazon, qui reverse à l’association ce pourcentage pour (tous) les livres vendus à partir de son site, mais cela n’a pas découragé les complotistes. « Nous avons tous conscience que les milieux sionistes s’occupent en premier lieu à vouloir détruire toutes les tendances islamistes, Tariq Ramadan faisant partie de cet effluent », assure Ahmed Eddalkra sur le site de l’Union des consommateurs musulmans. « Jesuisuneputesioniste », résume « Mohamed Papillon » sur le Facebook d’Henda Ayari. (…)

Voilà comment, pour une partie des commentateurs des réseaux sociaux, la plainte pour viol d’une ex-salafiste contre un islamologue musulman résulte… d’un complot « des juifs » et des « sionistes ».

Le Monde


Laissez un commentaire