Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un canadien ex-otage des Talibans ne croyait pas que Trump avait été élu Président. Il croyait que c’était une blague.

Un canadien ex-otage des Talibans ne croyait pas que Trump avait été élu Président. Il croyait que c’était une blague.

Un canadien récemment libéré lui et sa famille d’un groupe lié aux talibans en Afghanistan la semaine dernière, a dit qu’il croyait que ses ravisseurs plaisantaient quand ils lui ont dit que Donald Trump avait été élu président des États-Unis.

Joshua Boyle et son épouse, Caitlin Coleman, ont été enlevés et détenus par le réseau Haqqani – dont le chef est le chef adjoint des talibans afghans – depuis cinq ans et un jour.

Boyle et Coleman recevaient des informations au compte goutte sur le monde extérieur pendant leur temps en captivité. Ils ne savaient même pas que Justin Trudeau était le Premier ministre du Canada, par exemple, jusqu’à ce qu’ils aient été secourus. Mais quand Boyle a été forcé de participer à une vidéo pour « prouver qu’il est en vie », l’un des ravisseurs lui a dit que Donald Trump avait été élu président. À l’époque, Boyle a essentiellement pris ce commentaire comme une blague.

Boyle et Coleman ont été kidnappés lors d’une randonnée en Afghanistan fin 2012. Coleman était enceinte à l’époque et le couple a fini par avoir deux autres enfants en captivité. Tous les cinq ont été secourus par les forces pakistanaises qui travaillaient sur les renseignements recueillis par les États-Unis. Un certain nombre de ravisseurs ont été tués pendant l’opération de sauvetage, mais certains ont fui.

Boyle a une vision sévère de ses ravisseurs, en appelant les Haqqani « des gens qui n’ont pas de relations dans la vie qui ne sont pas purement mercenaires ».

« Ils n’ont pas de vrais amis, que des cohortes. Ils n’ont pas de femmes, d’enfants, » a-t-il ajouté. « Ceux que nous avons rencontré et qui étaient orphelins étaient remplis de haine envers leurs parents. »

Lui et sa famille ont été sévèrement maltraités pendant leur temps en captivité et Boyle appelle ses ravisseurs à être traduits en justice.

Le groupe qui a capturé Boyle et Coleman – le réseau Haqqani – est également responsable de l’enlèvement du sergent Bowe Bergdahl après qu’il a quitté son unité dans des circonstances mystérieuses. Bergdahl, qui a été maintenu en captivité pendant cinq ans, a été libéré après avoir été échangé contre cinq hauts commandants talibans afghans par le gouvernement des États-Unis. Bergdahl a plaidé coupable à des accusations de désertion et de mauvaise conduite lundi.

Source: Newsweek, le 16 octobre 2017


Publié le 16 octobre, 2017 dans Canada, Donald Trump, Islam, Terrorisme, WTF.

Laissez un commentaire