Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Trump a déclaré la guerre à la Corée du Nord, selon Pyongyang qui menace d’abattre les bombardiers américains s’approchant de ses côtes

Trump a déclaré la guerre à la Corée du Nord, selon Pyongyang qui menace d’abattre les bombardiers américains s’approchant de ses côtes

Le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, a accusé lundi le président américain Donald Trump d’avoir « déclaré la guerre » à son pays, et a menacé d’abattre les bombardiers américains s’approchant de ses côtes.

« Tous les Etats membres (de l’ONU) et le monde entier devraient clairement se rappeler que ce sont les Etats-Unis qui ont les premiers déclaré la guerre à notre pays », a déclaré à New York Ri Yong Ho.

« Depuis que les Etats-Unis ont déclaré une guerre à notre pays, nous avons tous les droits de prendre des contre-mesures, y compris le droit d’abattre des bombardiers stratégiques, même s’ils ne se trouvent pas encore dans l’espace aérien de notre pays », a ajouté le ministre des Affaires étrangères nord-coréen lors de déclarations à des journalistes.

« Trump a affirmé que nos dirigeants n’allaient plus être au pouvoir pour longtemps », a aussi souligné Ri Yong Ho. « La question de savoir qui va rester le plus longtemps va trouver une réponse », a-t-il lancé.

Samedi, lors de son allocution devant l’Assemblée générale de l’ONU, Ri Yong Ho avait déjà dénoncé les propos tenus au même endroit quelques jours plus tôt par Donald Trump contre son pays, le qualifiant de « personne dérangée » et « mégalomane ». Le président américain avait menacé de « détruire totalement » la Corée du Nord si ce pays attaquait les Etats-Unis, lors de sa première allocution solennelle à la tribune des Nations unies.

Samedi, alors que le chef de la diplomatie nord-coréenne faisait son discours à l’ONU, des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes pour envoyer un « message clair » à Pyongyang, selon le Pentagone.

Source: 7sur7

Publié le 26 septembre, 2017 dans Corée du Nord, Donald Trump, Etats-Unis, Troisième Guerre Mondiale.

Laissez un commentaire