Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le séisme en Corée du Nord était en fait une réplique de l’essai nucléaire du 3 septembre

Le séisme en Corée du Nord était en fait une réplique de l’essai nucléaire du 3 septembre

Un séisme peu profond de magnitude 3,5 a secoué samedi la Corée du Nord, faisant d’abord craindre un nouvel essai nucléaire de Pyongyang mais relevant, selon les experts, d’une probable réplique sismique de celui du 3 septembre.

Ce séisme est survenu au moment où la communauté internationale redoute un nouvel essai nucléaire nord-coréen, dans un contexte d’échanges de plus en plus acrimonieux entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Une réplique sismique

Selon l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Otice), un organisme de référence chargé de détecter grâce à un appareillage sophistiqué les essais dans le monde entier, il s’agirait toutefois d’une réplique sismique de l’essai du 3 septembre.

« L’hypothèse la plus probable à l’heure actuelle est qu’il s’agit d’une conséquence de l’événement précédent, qui a été d’une amplitude importante et qui peut encore avoir des répercussions dans une zone de fracture » tellurique, a déclaré Lassina Zerbo, le patron de cet organisme rattaché à l’ONU.

Selon les services géologiques américains (USGS), le séisme a frappé à une vingtaine de kilomètres du site d’essais nucléaires nord-coréen où Pyongyang avait effectué le 3 septembre son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour. Cet essai, qui concernait selon Pyongyang une bombe H susceptible d’être montée sur un missile, avait provoqué un séisme de magnitude 6,3.

Selon un communiqué de l’USGS, la profondeur du séisme de samedi a été évaluée à 5 km.

(…)

Lire la suite sur le Nouvel Obs


Publié le 24 septembre, 2017 dans Corée du Nord, Monde, Troisième Guerre Mondiale.

Laissez un commentaire