Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les losers sont plus aptes à croire aux théories du complot, selon une étude récente

Les losers sont plus aptes à croire aux théories du complot, selon une étude récente


Un conspi s’en prend à Obama le Kényan car ‘il n’a pas de certificat de naissance valide.’

Une nouvelle étude contribue à faire la lumière sur la croyance qu’il y a des fraudes électorales aux États-Unis, même si la recherche n’a pas réussi à trouver des preuves convaincantes qu’il s’agissait d’un véritable problème sociétal.

L’étude, publiée dans le journal scientifique Political Research Quarterly, a révélé que la pensée et le raisonnement conspirationniste ont une forte influence dans la croyance des théories de la conspiration liées aux élections.

« Mon co-auteur, Joseph Parent, est venu avec l’idée d’étudier les théories du complot », a déclaré Joseph E. Uscinski, de l’Université de Miami. « Lorsque nous sommes entrés dans ce domaine, il y avait eu peu d’analyse systématique de la raison pour laquelle les gens croyaient aux théories du complot et quelles étaient les conséquences de ces croyances. Ce phénomène m’intéresse parce qu’il est amusant à étudier, mais aussi parce qu’il est si pertinent pour notre politique actuelle. »

Les chercheurs ont effectué un sondage auprès de 1 230 Américains, avant et après l’élection présidentielle de 2012, pour examiner pourquoi certaines personnes croyaient qu’une fraude généralisée avait déterminé le résultat des élections.

Avant l’élection, 62 pour cent des participants ont déclaré qu’ils croyaient que si leur candidat préféré perdait, la fraude électorale serait donc impliquée. Mais ce pourcentage est tombé à 39% après les élections. La baisse a été largement corrélée avec la partisanerie.

Parce qu’Obama a gagné, les démocrates étaient moins susceptibles de croire à la fraude alors que les républicains étaient plus enclins à croire que des tactiques sales étaient à l’ordre du jour.

« Les théories du complot sont pour les losers, » a déclaré Uscinski a PsyPost. « Les gens qui restent à l’écart, les personnes qui ont perdu, les personnes qui n’ont pas le contrôle, ont tendance à croire aux théories du complot ».

« Nous voyons cette interprétation dans nos débats nationaux: lorsque Bush était président, les démocrates étaient ceux qui propageaient des théories de la conspiration. Ils ont présenté des théories sur le 11 septembre, la guerre pour le pétrole, Halliburton, Cheney, Blackwater, etc. Lorsqu’Obama est venu au pouvoir, ces théories sont devenues socialement et politiquement inertes. Les théories de la conspiration proéminentes provenaient de républicains et s’en prenaient à Obama accusant son certificat de naissance d’être un faux et de tuer les enfants à Sandy Hook, Benghazi, etc. »

« Maintenant que Trump est devenu président, les théories de la conspiration populaires proviennent des démocrates et se concentrent sur Trump et la Russie », a déclaré M. Uscinski. « Les théories de la conspiration suivent le reflux et le flux de pouvoir et les perdants ont tendance à les propager le plus ».

Mais la partisanerie n’était pas la seule force motrice derrière la propagation de théories de la conspiration liées aux élections. Les chercheurs ont également constaté que les prédispositions conspirationnistes prédisaient fortement la conviction que si le candidat préféré perdait, la fraude serait une évidence. Les personnes ayant des prédispositions conspirationnistes étaient d’accord avec des déclarations telles que « Une grande partie de nos vies sont contrôlées par des personnalités inconnues qui complotent dans des lieux top secrets. »

« Les gens qui croient aux théories de la conspiration ont tendance à le faire en raison d’une disposition sous-jacente de voir les événements et les circonstances comme étant le produit de conspirations », explique Uscinski à PsyPost. « C’est pourquoi certaines personnes (et nous avons tous un ami comme ça) croient en presque toutes les théories du complot, et certaines personnes rejettent la plupart des théories du complot. Ce n’est pas vraiment une preuve qui oblige les gens à croire aux théories du complot, ce sont leurs propres interprétations biaisées de la preuve « .

L’étude n’a révélé aucune différence partisane en ce qui concerne les prédispositions conspirationnistes, suggérant que les démocrates et les républicains ont un nombre égal de conspirationnistes au sein de leurs rangs.

L’étude « The Effect of Conspiratorial Thinking and Motivated Reasoning on Belief in Election Fraud » a également été co-écrite par Jack Edelson, Alexander Alduncin, Christopher Krewson et James A. Sieja.

Source: Psypost.org, le 17 septembre 2017


Laissez un commentaire