Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Bonne Nouvelle : Les sites conspis en passe de ne plus pouvoir acheter des pubs sur Facebook

Bonne Nouvelle : Les sites conspis en passe de ne plus pouvoir acheter des pubs sur Facebook

Facebook bloque graduellement la possibilité d’acheter des publicités à de nombreux sites « conspirationnistes » sur internet et c’est une excellente nouvelle.

A LIRE >> Facebook interdit de pub les pages renvoyant vers des fausses infos

Stopmensonges est l’un des premiers sites à s’en plaindre avec le message suivant :

Facebook fait donc des efforts pour limiter la propagation de contenus controversés, faux, à des fins douteuses. Les sites comme Onsaitcequonveutquonsache.com, lesmoutonsrebelles.com, dansquelmondevit-on.fr et etc ne pourront donc prochainement plus acheter de publicités. Ces sites internet dépendent essentiellement de la publicité pour survivre sur internet, ils diffusent des messages plus que douteux sur la santé et qui pourraient réellement mettre la vie des internautes en danger avec des conseils absurdes tel qu’il ne faut pas se vacciner.

Stopmensonges ne pourra probablement plus acheter de publicités aussi.

Bref la dégringolade commence pour tous les sites fantoches à la popularité artificielle, qui dépendent des pubs et qui s’en vantent publiquement.

——

Facebook promet de mieux gérer ses publicités politiques

SAN FRANCISCO (Reuters) – Facebook a annoncé jeudi une réorganisation de la gestion des publicités à caractère politique sur le réseau social, en réponse aux critiques lui reprochant de ne pas avoir agi suffisamment pour prévenir des manipulations électorales.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré que sa société commencerait par fournir aux commissions du Congrès enquêtant sur les soupçons d’ingérence russe lors de la campagne électorale américaine de 2016 environ 3.000 publicités politiques que des internautes basés en Russie ont diffusées sur Facebook avant et après l’élection de Donald Trump.

Le réseau social a déjà évoqué début septembre ces 3.000 publicités achetées par 470 comptes et pages « non authentiques » afin de diffuser des points de vue controversés sur des sujets comme l’immigration, les questions raciales ou les droits des homosexuels.

(…)

Lire la suite sur Sciences et Avenir

Publié le 22 septembre, 2017 dans Conspirations & Complots, Donald Trump, Fake News, Internet.

Laissez un commentaire