Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Des militaires ont vu des OVNI sous-marins ultra rapides

Des militaires ont vu des OVNI sous-marins ultra rapides

Un ufologue réputé pour son sérieux affirme que la marine américaine mènerait un programme top secret dans l’objectif serait de détecter des objets submergés non identifiés (ou OSNI), sous la mer.

Marc D’Antonio, un astronome et analyste vidéo en chef de l’organisation OVNI MUFON, a déclaré qu’il avait été témoin de ce qu’il croit être un vaisseau extraterrestre qui se déplaçait à des vitesses impossibles alors qu’il se trouvait à bord d’un sous-marin de la marine américaine dans l’océan Atlantique Nord.

Marc a ensuite entendu un officier de la marine ordonner à l’opérateur sonar d’enregistrer l’objet non identifié – qui voyageait à plusieurs centaines de nœuds – dans le cadre du « Fast Mover Programme ».

Actuellement, la plupart des sous-marins et des torpilles ne peuvent pas se mouvoir à une vitesse supérieure à 40 nœuds, en raison de la résistance de l’eau.

Les Russes auraient développé une torpille qui pourrait dépasser les 200 nœuds – mais une vitesse de « plusieurs centaines de nœuds » semblerait impossible à atteindre pour des appareils construits par l’homme.

Marc, qui dirige une société d’effets spéciaux appelée FX Models qui exécute des contrats pour la Marine Américaine, a déclaré :

« Pour me remercier de faire du travail pour eux, la Navy m’a demandé si je voulais faire un tour dans un sous-marin, alors j’ai dit oui. »

« Une fois que nous étions à l’intérieur de l’appareil, je m’étais assis dans la station où se trouve le sonar et l’opérateur était assis à côté de moi. »

« Les sous-marins sont bruyants, les gens pensent qu’ils sont très silencieux et c’est vrai qu’ils sont à l’extérieur parce que le son ne sort pas. Mais à l’intérieur, vous entendez des ventilateurs, beaucoup de bruit, c’est un bruit constant dans un sous-marin. »

« J’étais assis là-bas parce que j’étais un peu malade et tout à coup l’opérateur a crié et j’ai été secoué, pensant ‘Qu’est-ce qui se passe ? Est-ce une torpille ?’ »

« L’officier exécutif est sorti et l’opérateur lui a montré le chemin pris par cet objet et l’officier a dit : ‘À quelle vitesse cela se déplace-t-il ? »

« Et l’opérateur lui a répondu ‘à plusieurs centaines de nœuds’. J’ai commencé à me pencher vers l’avant pour écouter – et l’officier a déclaré : ‘Pouvez-vous le confirmer ?’ »

« Alors il est allé consulter un autre sonar et a confirmé que ce n’était pas une anomalie du sonar – c’était réel. Je me suis alors dit : ‘C’est incroyable’ »

« Quand l’opérateur a dit : ‘Qu’est-ce que je fais avec ça ?’, l’officier lui a rétorqué : ‘enregistrez-le et lâchez-le’ – en d’autres termes ‘enterrez l’affaire’. »

Quatre ans plus tard, Marc a expliqué qu’il avait encore davantage de contrats avec la Navy lorsqu’il a évoqué cette histoire avec un haut gradé de la Marine.

« Je lui ai demandé : Pouvez-vous me parler du programme ‘Fast Mover’ ? »

« Il m’a regardé et m’a dit : ‘Désolé, Marc, je ne peux pas parler de ce programme’. »

« Ainsi il m’a confirmé que ce programme existe sans avoir dit quoi que ce soit. »

« Ce que cela m’a dit, c’est que les OSNI sont communs : nous [le gouvernement Américain, NDLR] avons même un programme en place pour les classer, les enregistrer, et déterminer leur vitesse. Nous savons que toutes ces informations sont gardées secrètes. »

Marc s’est récemment rendu à la « Devil’s Tower UFO Rendezvous » à Hulett, dans le Wyoming, événement durant lequel des amateurs d’OVNI de toute l’Amérique se sont rencontrés pour discuter des découvertes et aux recherches liées aux extraterrestres. Ce lieu est mondialement célèbre puisque c’est à cet endroit qu’a eu lieu l’une des scènes du film « Rencontre du Troisième Type ».

Il a également révélé qu’il travaille actuellement sur un projet avec Douglas Trumbull, l’un des pionniers des effets spéciaux visuels qui a notamment œuvré pour le film 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick. Ensemble, ils espèrent démontrer scientifiquement l’existence de la vie extraterrestre.

Les deux hommes ont conçu des appareils afin de détecter des OVNI qu’ils espèrent éventuellement placer dans les pays du monde entier.

Marc, qui dirige également la chaîne YouTube SkyTour LiveStream, teste actuellement ces appareils dans son observatoire.

« Le système UFOTOG II placera l’ufologie dans le 21ème siècle en combinant la science reconnue et les observations standards. »

« Le système recherchera des phénomènes dans le ciel et s’il trouve quelque chose qui n’est pas un satellite, un avion ou un objet connu que nous pouvons retrouver dans une base de données, il nous alertera en envoyant un message via un satellite GPS sur notre téléphones portables. »

« Nous allons rendre toutes les données collectées ouvertes et accessibles à tous. »

« Nous sommes ouverts d’esprit et pensons que la visite d’une race extraterrestre avancée n’est pas une improbabilité scientifique. »

Sources: The Sun / AP

Publié le 21 septembre, 2017 dans OVNIs & Extra-Terrestres, X Files & Paranormal.

Commentaires (1)

 

  1. Hey ! ça n’est pas contradictoire, « ufologue » et « réputé pour son sérieux » ?

Laissez un commentaire