Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un homme a été « scanné » par un OVNI en 1975

Un homme a été « scanné » par un OVNI en 1975

Au mois de juin 1975, Jacques Weber a vécu l’expérience la plus incroyable de toute son existence. Aujourd’hui, âgé de 80 ans, il souhaiterait retrouver « l’enfant à vélo » qui aurait été, le même jour que lui « scanné » par un OVNI.

L’homme, d’origine suisse, a toujours vécu dans la commune de Lay-Saint-Christophe, dans l’Est de la France. Ce forain travaille toujours et promène ses attractions de village en village. Il raconte son histoire :

« C’était en juin 1975. On avait monté les autos tamponneuses à Sornéville. 2.500 francs de recette. Pas grand-chose pour un commerce qui carburait ! »

« J’allais vers Pierrevillers dans le nord avec le camion. J’ai commencé à voir dans le rétro, 20 m derrière, une plaque rectangulaire, toute brillante, grande comme un journal, qui tenait en l’air toute seule ».

« Ça montait, ça descendait, comme si ça analysait la remorque. C’est remonté vers l’avant, ça s’est glissé dans le V [N.D.L.R. : l’attelage]. Puis c’est arrivé à ma hauteur. Ça faisait un son indescriptible, que je n’ai jamais plus entendu. Ça vibrait, ça semblait m’examiner ».

Après s’est remis de ses émotions, le témoin a « pensé l’attraper ».

« C’était pas humain, pas terrestre. En 75, il n’y avait pas de technologies comme ça ! ».

Son camion, de marque Berliet, « qui chauffait tout le temps », roulait au ralenti. Il poursuit :

« J’étais à la sortie de Maxéville, vers Champigneulles. Un gamin à vélo est arrivé. Il devait avoir dix ans, il avait les cheveux châtains. L’engin a foncé vers lui, comme pour l’examiner. Il a lâché son vélo pour se protéger. Puis la plaque est partie à toute vitesse. Avec le camion et la remorque, je ne pouvais pas m’arrêter ».

Jacques a précisé qu’il avait voulu raconter son histoire aux gendarmes de Frouard. Il rit :

« Ils m’ont répondu que des comme ça, ils en avaient tous les jours ! »

Cela fait maintenant plusieurs dizaines d’années que cet événement s’est produit. Malgré tout, il n’a jamais pu oublier ce qui s’est passé :

« Ça fait plus de 40 ans que je me casse la tête pour tenter de trouver une explication à ce que j’ai vu. Et je repense tout le temps à ce moujingue : je le revois, lâchant son vélo qu’il tenait à la main et croisant les bras pour se protéger. Il a dû avoir une peur… ».

« On me connaît. Alors on ne m’a jamais pris pour un fou ! »

Le témoin a, plus tard, découvert qu’une « soucoupe volante » avait été observée au cours de la même période « au-dessus d’une station-service de Pont-à-Mousson ».

Thierry Levaudel, enquêteur spécialisé dans les phénomènes paranormaux, a accepté, à la demande du témoin, de passer son camion au compteur Geiger et au détecteur de rayonnement électromagnétiques. Hélas, il n’a rien trouvé.

Jacques se confie :

« Cette observation a marqué ma vie. Je me dis que l’univers, ce sont des milliards de planètes, qu’on n’est pas les seuls, qu’il existe certainement des vies différentes ».

« Je partirai dans la tombe sans avoir les réponses. Mais j’aimerais vraiment retrouver ce gamin. Il doit avoir dans les 50 ans ».

Est Républicain, le 16 septembre 2017


Publié le 18 septembre, 2017 dans France, OVNIs & Extra-Terrestres.

Laissez un commentaire