Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Pentagone supprime les documents précisant les expéditions d’armes américaines vers DAECH

Le Pentagone supprime les documents précisant les expéditions d’armes américaines vers DAECH

Un nouveau rapport révèle que le Pentagone détruit les formalités administratives relatives aux envois d’armes américaines aux terroristes ISIS opérant en Syrie.

Le rapport conjoint à la bombe de deux groupes internationaux de surveillance des armes confirme mardi que le Pentagone continue d’envoyer des armes en Syrie afin de nuire à la lutte contre la terreur du régime d’Assad.

Rapports de Zerohedge.com: Mardi, le projet de rapport sur la criminalité organisée et la corruption (OCCRP) et le Balkan Investigative Reporting Network (BIRN) ont produit des preuves concluantes que non seulement le Pentagone est actuellement impliqué dans l’expédition jusqu’à 2,2 milliards de dollars d’armes à partir d’un réseau ombragé des concessionnaires privés aux partenaires alliés en Syrie – principalement de l’ancienne armée soviétique – mais manipule en fait des documents tels que les certificats d’utilisateur final, vraisemblablement pour cacher la participation des États-Unis.

L’OCCRP et le BIRN ont publié des dossiers internes d’approvisionnement en défense des États-Unis après une enquête approfondie qui a révélé que le Pentagone organise un pipeline de trafic d’armes massif qui provient des Balkans et des Caucus et qui se termine en Syrie et en Irak. Le programme est apparemment une partie du train américain, équiper et aider la campagne pour les Forces démocratiques syriennes (SDF, une coalition de groupes YPG / J et Arab FSA opérant principalement dans l’est de la Syrie). Les transferts d’armes sont massifs et le programme semble continuer pendant des années. Selon la couverture de la politique étrangère (FP) du rapport:

————-

La quantité totale de matériel nécessaire au programme Pentagone – une usine de munitions a annoncé qu’elle prévoyait embaucher 1 000 nouveaux employés en 2016 pour aider à faire face à la demande – aurait tendu les fournisseurs à la limite, obligeant le département de la Défense à assouplir les normes sur les matériaux prêt à accepter.

Il est probable que l’association du crime organisé est la raison pour laquelle le Pentagone a cherché à modifier ses dossiers. En outre, le volume total d’armes qui continuent à expédier au champ de bataille syrien et à d’autres parties du Moyen-Orient implique une prolifération inévitable parmi les groupes terroristes désagréables – un phénomène qui a déjà été exhaustivement documenté dans le cadre du programme CIA actuellement censé renverser Gouvernement syrien. Les associations et les alliances de certains des anciens groupes arabes de la FSA où le DoD continue de soutenir au nord et à l’est restent fluides, ce qui signifie que les armes fournies par les États-Unis continueront de passer parmi les groupes sans obligation de rendre compte de l’endroit où ils finissent.

L’un des auteurs du rapport OCCRP / BIRN, Ivan Angelovski, a déclaré à Foreign Policy que «le Pentagone supprime toute preuve dans ses dossiers d’approvisionnement selon laquelle des armes vont réellement à l’opposition syrienne». Le rapport est basé sur des notes internes du gouvernement américain qui révèlent que les lieux de destination des expéditions d’armes ont été effacés des documents originaux.

Documents d’approvisionnement falsifiés et modifiés du Pentagone (Cliquez pour agrandir):

Un EUC (Certificat d’utilisateur final) est-il encore un EUC s’il n’inclut pas un utilisateur final?

Balkan Insight, qui héberge le rapport d’enquête original: « Sept documents d’approvisionnement américains ont été blanchis à la chaux pour supprimer la référence à la« Syrie »après que des journalistes ont contacté le Pentagone pour se renseigner sur la question de savoir si les pays exportateurs – Bulgarie, Roumanie, Serbie, Ukraine et Géorgie informé de la destination « .

Le fait que la politique étrangère, qui est la première publication sur la sécurité nationale dans le monde, admettrait que le programme d’achat d’armes de la Syrie au Pentagone est lié à la criminalité organisée en Europe de l’Est est très important. À ce stade, la preuve est tout simplement si écrasante que même les sources d’établissement comme FP – qui ont été généralement pro-interventionnistes en Syrie – ne peuvent pas le nier.

FP rapporte en outre que le programme du Pentagone «semble avoir une turbomachine dans un monde sombre de concessionnaires d’armes de l’Europe de l’Est». Et ajoute que «le Pentagone aurait supprimé des preuves documentaires concernant simplement qui utilisera finalement les armes, ce qui pourrait affaiblir l’un des Bulwarks des protocoles internationaux contre les armes illicites.

Map / Infographic produit dans le cadre du rapport OCCRP / BIRN, lui-même confirmé par Foreign Policy Magazine. Notez que la carte indique que les armes antérieures de la CIA sont allées directement à la province d’Idlib (nord-ouest, section verte) et à la région frontalière du Golan (sud). Ces deux zones ont été et continuent d’être occupées par al-Qaïda (dans Idlib, Hay’at Tahrir al-Sham) de AQ. Dans Idlib spécifiquement, les analystes ont confirmé le nettoyage génocidaire des minorités religieuses menées par AQ « rebelles » directement assistés par les armes de la CIA.

Le mois dernier, nous avons présenté l’histoire de la journaliste bulgare Dilyana Gaytandzhieva, qui a été renvoyée de son travail après avoir été interrogée par des agents de renseignement nationaux pour avoir exposé le même réseau d’armes du Pentagone qui fait l’objet de la dernière enquête OCCRP / BIRN. À l’époque, Al Jazeera était la seule grande sortie internationale qui couvrait l’histoire, ce qui confirme que les agents bulgares interrogent Gaytandzhieva et « essaient de découvrir ses sources ». Une source anonyme avait divulgué un grand nombre de fichiers gouvernementaux internes liés aux armes le trafic vers le journaliste Trud Newspaper d’Europe de l’Est, qui était à la base de ses rapports. La plus récente enquête publiée mardi semble inclure certains des mêmes documents, également confirmés par Gayandzhieva.

Source: YourNewsWire
Traduction: Dr Mo7og


Publié le 15 septembre, 2017 dans Conflits & Guerres, Islam, Syrie.

Laissez un commentaire