Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

NASA: Les données GPS montrent que l’eau d’inondation de l’ouragan Harvey a enfoncé la croûte terrestre jusqu’à 2 centimètres dans certaines parties de Houston

NASA: Les données GPS montrent que l’eau d’inondation de l’ouragan Harvey a enfoncé la croûte terrestre jusqu’à 2 centimètres dans certaines parties de Houston

Chris Milliner du Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena, en Californie, a affiché une carte sur son compte Twitter montrant des données GPS qui révèlent que certaines parties de la croûte dans la région de Houston se sont enfoncées jusqu’à 2 centimètres suite à l’ouragan, ce qu’il attribue au poids de la crue des eaux.

Milliner a déclaré dans un post-tweet qu’il semblait qu’une partie du substrat rocheux sous le sol a également diminué en raison du poids des eaux. Quant à savoir si la croûte va rebondir après que l’eau se soit écoulée complètement, Milliner a déclaré qu’il était trop tôt pour le savoir.

Des parties de la région de Houston coulent depuis des années, selon le Houston Chronicle. Le rapport cite les données de la US Geological Survey qui montre que certaines régions du comté de Harris ont coulé jusqu’à 10 à 12 pieds depuis les années 1920, ce qui rend ces sites encore plus enclins à des inondations.

Sources: Meteomedia / Weather.com / The Atlantic
Par Conscience du Peuple


Publié le 8 septembre, 2017 dans Catastrophes Ecologiques, Ecologie & Nature, Etats-Unis, NASA.

Laissez un commentaire