Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Trump autorise le Japon et la Corée à acheter des armes américaines « ultra sophistiquées »

Trump autorise le Japon et la Corée à acheter des armes américaines « ultra sophistiquées »

Le président américain Donald Trump a tweeté mardi qu’il autorisait le Japon et la Corée du Sud à acheter des armes américaines «ultra sophistiquées» dans un contexte de tensions exacerbées avec la Corée du Nord qui vient de procéder à son sixième essai nucléaire.

M. Trump n’a pas précisé dans l’immédiat quels types d’armes pourraient être concernés.

Le président américain Donald Trump a évoqué ce sujet lundi lors d’un échange téléphonique avec son homologue sud-coréen Moon Jae-In.

«Le président Trump a donné son accord de principe pour l’achat par la Corée du Sud aux États-Unis d’équipements militaires et d’armes d’une valeur de plusieurs milliards de dollars», avait indiqué la Maison-Blanche, mais là encore sans aucune précision.

Entre 2010 et 2016, Séoul a acheté près de 5 milliards de dollars de matériel militaire aux États-Unis, selon les calculs du Stockholm International Peace Research Institute.

Le Japon est également un des très gros clients de l’industrie de l’armement américain.

Les États-Unis, avec leurs alliés européens et japonais ont annoncé lundi négocier de nouvelles sanctions sévères de l’ONU contre la Corée du Nord mais la position de Pékin et Moscou, dotés d’un droit de veto au sein du Conseil de sécurité, reste incertaine.

La Presse


Laissez un commentaire