Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Avoir une bonne audition est peut-être un signe de troubles mentaux selon une étude

Avoir une bonne audition est peut-être un signe de troubles mentaux selon une étude

Avoir une audition exceptionnellement bonne pourrait être un signe de problèmes d’ordre mentaux, selon une nouvelle étude fraîchement publiée. Les personnes capables de faire une conversation à travers un bar bruyant ou de démêler une phrase incompréhensible sont plus susceptibles d’avoir des hallucinations auditives dans leur tête, selon les scientifiques du University College de Londres et de l’Université de Durham.

Les expériences ont révélé que ceux qui avaient déjà entendu des voix imaginaires ont trois chances sur quatre de discerner une phrase significative dans des sons déformés par ordinateur, comparativement à moins d’une demi-chance parmi ceux qui n’ont pas eu de telles expériences.

Les examens d’IRM ont confirmé que la région du cerveau responsable du suivi et de l’attention a répondait mieux chez ceux qui « entendent des voix ».

Près de 15 pour cent de la population entend des voix quand personne ne parle, bien que seulement une fraction de ceux-ci souffrent d’un trouble psychologique ou neurologique cliniquement problématique, dont beaucoup ont des diagnostics liés, comme la schizophrénie ou les troubles bipolaires.

L’équipe de chercheurs croit que leur découverte d’un lien entre les hallucinations verbales auditives et détenir une meilleure audition mènera un jour à des traitements pour certains problèmes mentaux.

Publié dans la revue Brain, l’étude a porté sur 17 participants ayant un passé avec des hallucinations auditives et 17 chez qui cela n’est jamais arrivé.

Des sons déformés étaient joués connus sous le nom d’ondes sinusoïdales, des bruits «semblables à des sons extraterrestres» qui ne peuvent normalement être compris que si l’on dit à un auditeur d’écouter certains mots.

Sans même avoir été informés du but de l’exercice, les ‘bons auditeurs’ ont entendu la phrase 75 pour cent du temps, contre 47 pour cent chez ceux qui ont une ‘moins bonne audition’.

Ils ont aussi été à même d’entendre la phrase plus rapidement que ceux qui n’entendent pas de voix.

Les examens d’IRM démontrent que les cerveaux de ceux qui ont des hallucinations auditives répondaient aux ondes sinusoïdales contenant des conversations, mais pas aux ondes dénuées de paroles.

La professeure Sophie Scott, du Laboratoire de communication vocale de l’UCL, a ajouté: «C’est une démonstration très excitante de la façon dont les expériences inhabituelles avec les voix peuvent être liées et peuvent avoir leur base dans les processus de perception quotidiens».

La recherche a été menée par le projet Hearing the Voice de l’Université de Durham, une unité consacrée à la compréhension des hallucinations auditives verbales.

Le Dr Ben Alderson-Day, un autre chercheur du projet, a déclaré que l’étude « suggère que les cerveaux des personnes qui entendent des voix sont particulièrement adaptés à la signification des sons et montre comment les expériences inhabituelles pourraient être influencées par les processus perceptifs et cognitifs individuels des individus. »

Source: Telegraph, le 21 août 2017

Publié le 29 août, 2017 dans Psychologie, Santé, Société & Culture.

Laissez un commentaire