Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le Coran est-il un plagiat de la Bible ?

Le Coran est-il un plagiat de la Bible ?

La question peut paraître surprenante, pourtant après avoir lu le Coran juste dans la foulée de ma dernière lecture, la Bible, je me suis immédiatement posé cette question !

Les livres traitant des différentes croyances, notamment du monothéisme et de l’hindouisme, font partie de mes nombreuses lectures. J’ai copié ces livres sur mon disque dur. Cela permet des comparaisons et des recherches plus faciles et beaucoup plus rapides.

Première surprise ! Les phrases des deux livres ont un parfum semblable. Puis, en comptant le nombre de fois que le nom du prophète de l’islam, Muhammad, apparaît dans le Coran, à 18 reprises, je m’aperçois que le nom de David, le célèbre héros de la fable biblique, apparaît autant de fois.

Pourquoi le livre d’une grande croyance, donne-t-il presque autant de place à un héros d’une autre croyance, plutôt qu’à celui de la sienne ? Cela fait peut-être partie de la tolérance que revendiqueraient les écrits du Coran.

Deuxième surprise ! Mon étonnement est à son comble quand je fais le décompte des noms de la Bible cités dans le livre concurrent : le Coran. Plus de 500 fois !

Ainsi, Moïse, le grand patriarche de la Bible, est cité 174 fois ; Abraham, celui à qui le Dieu de la Bible a parlé, 83 fois ; Noé, l’homme sauvé du Déluge, 49 fois (le seul personnage dont le Coran, mentionne l’âge à sa mort, 950 ans, comme dans la Bible) ; Joseph, le père du fils du Dieu de la Bible, 44 fois ; Marie, la mère du fils de ce Dieu, 42 fois ; Adam, le premier humain (selon ces 2 croyances), 26 fois ; Salomon, le grand roi, 25 fois ; Jésus, l’un des 3 dieux des chrétiens, 29 fois. Et puis, les noms bibliques continuent à défiler dans le Coran, de verset en verset : Aaron, 22 fois ; Jacob, 20 fois ; Isaac, 17 fois ; Ismaël, 12 fois ; Goliath, 3 fois, etc., etc.

Pourquoi construire une religion en reprenant toutes les célébrités d’une autre religion ?

Que dirait-on si un écrivain d’aujourd’hui faisait un roman en reprenant, par exemple, tous les personnages de Victor Hugo dans Les Misérables ? Et, sans changer aucun nom !

Mais, le Coran ne s’arrête pas là.

Troisième surprise ! Tous les grands événements bibliques sont aussi repris, notamment :

– la création du Monde :

– Coran, Sourate 6-1 : « Louange à Dieu qui a créé les cieux et la terre… »

– Bible, Genèse 1-1 (*) : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre… »

– la création de l’Homme :

– Coran, Sourate 32-7 : « Celui […] qui a commencé la création de l’homme à partir de l’argile »

– Bible, Genèse 2.7 : « L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre »

– le Déluge :

– Coran, Sourate 29-14 : « Nous avons envoyé Noé à son peuple. Il demeura avec lui durant mille ans, moins cinquante ; puis le déluge les emporta parce qu’ils étaient iniques. Sourate 29-15 : « Mais Nous avons sauvé Noé et ceux qui se trouvaient dans le vaisseau, et Nous en avons fait un signe pour les mondes.

– Bible, Genèse 7-10 : « Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre ». Genèse 7-11 : « L’an six cents de la vie de Noé […] ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s’ouvrirent.

– le buisson ardent dans le Sinaï où Dieu parle à Abraham :

– Coran, Sourate 28-29 : « Lorsque Moïse eut accompli le temps […], il aperçut, du côté du Mont Sinaï, un feu […] ». Sourate 28-30 : « Quand il y fut arrivé, un appel lui parvint du côté droit de la vallée, dans la plaine bénie et du milieu du buisson :  » O Moïse ! Je suis, en vérité, Dieu, le Seigneur des mondes ! »

– Bible, Exode 3-2 : « […] Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point ». Exode 3-4 : « L’Éternel vit qu’il se détournait pour voir ; et Dieu l’appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici ! ». Exode 3-6 : « […], je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob […] »

– le passage de la Mer Rouge :

– Coran, Sourate 2-50 : « Nous avons fendu la mer pour vous ; Nous vous avons sauvés ; Nous avons noyé, sous vos yeux, les gens de Pharaon »

– Bible, Exode 14-21 : « Moïse étendit sa main sur la mer. Et l’Éternel refoula la mer […], il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent ». Exode 14-27 : « Moïse étendit sa main sur la mer […] ». Exode 14-28 : « Les eaux revinrent, et couvrirent les chars, les cavaliers et toute l’armée de Pharaon, qui étaient entrés dans la mer après les enfants d’Israël ; et il n’en échappa pas un seul ».

– le Veau d’or :

– Coran, Sourate 2-51 : « Lorsque nous avons fait un pacte avec Moïse, durant quarante nuits, vous avez, en son absence, pris le veau pour l’adorer. Vous avez été iniques ! ». Sourate 2-54 : « Souvenez-vous de ce que Moïse dit à son peuple :  » O mon peuple ! Vous vous êtes fait tort à vous-mêmes en adorant le veau. Revenez à votre Créateur »

– Bible, Exode 24-18 : « Moïse entra au milieu de la nuée, et il monta sur la montagne. Moïse demeura sur la montagne quarante jours et quarante nuits ». Exode 32-4 : « Il les reçut de leurs mains, jeta l’or dans un moule, et fit un veau […]. Exode 32-7 : « L’Éternel dit à Moïse : Va, descends ; car ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte, s’est corrompu »

Quatrième surprise ! Tout à fait surprenante ! Le Coran cite presque ses sources. En effet la Torah, le premier livre de la Bible des Hébreux est cité 19 fois. Les Évangiles, 12 fois. Exemple significatif parmi bien d’autres :

– Sourate 3-3 : « Il a fait descendre sur toi le Livre en toute Vérité, déclarant véridique ce qui était venu avant lui, et Il a fait descendre la Torah et l’Évangile »

Et puis, comme dans la Bible, le Coran parle aussi du jardin d’Éden, 11 fois. Et aussi sûrement de bien d’autres situations bibliques qui ont échappé à mon œil fatigué.

Surprenant n’est-ce pas ?

Cependant, même si tout cela paraît sympathique pour moi qui ne croit pas, que dirait-on si un écrivain d’aujourd’hui faisait un roman en reprenant tous les personnages de Victor Hugo dans Les Misérables et aussi toutes leurs situations ?

Tel est semble-t-il ce qu’a fait le Coran avec les noms de la Bible et ses événements. Il ne peut pas s’agir de simples coïncidences !

Aujourd’hui, s’agirait-il d’un plagiat pur et simple ? Le livre serait-il retiré de la vente, avec toutes les conséquences juridiques que cela entraînerait contre son ou ses auteurs ?

Plus surprenant aussi, que je sache, le problème d’un éventuel plagiat n’a jamais été soulevé par le gardien, autoproclamé, de la Bible, c’est-à-dire le Vatican. Pourquoi ?

C’est un vrai mystère, bien qu’à mon avis, la réponse est contenue dans la Bible elle-même ! En effet, cette Bible (Holy Bible pour les Américains), dite aussi Sainte Bible pour les chrétiens, est en fait composée à 70 % de la Bible hébraïque : la Bible des Hébreux, copiée mot pour mot, et sans aucune vergogne : renommée Ancien testament.

(*) pour celles et ceux qui n’ont pas ce livre : voir ICI.

Publié le 28 août, 2017 dans Christianisme, Islam, Livres.

Laissez un commentaire