Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Des porcs génétiquement modifiés pour devenir donneur d’organes pour Humains

Des porcs génétiquement modifiés pour devenir donneur d’organes pour Humains

Des scientifiques sont parvenus à une prouesse médicale, modifier les gènes de porcs pour les rendre compatibles avec des transplantations sur les humains.

Deux généticiens de l’université d’Harvard ont permis une avancée qui bouscule le système de dons actuel.

Si actuellement le transfert d’organes se faisait d’homme à homme, le porc pourrait avoir un rôle à y jouer grâce à une modification génétique qui empêche la transmission de ses virus.

Déjà utilisé pour les transplantations de valves cardiaques ou de pancréas, l’animal servirait au prélèvement d’organes vitaux (cœur, foie, poumons, …).

« Les organes porcins peuvent atteindre une taille idéale pour les humaines », explique la revue américaine Science.

Cette solution compenserait la baisse de donneurs humains face à un nombre de demandeurs grandissant. Exemple en France avec une augmentation de 17% entre 2012 et 2016, de 2.5 % entre 2015 (5.739) et 2016 (5.891).

Reste la question du rejet de l’organe.

Les cochons auront besoin d’autres modifications pour que les organes ne soient pas rejetés par le système immunitaire humain, ou ne causent pas d’autres dommages (Science)

Cette nouvelle avancée répondrait (notamment) à une grande pénurie aux Etats-Unis, où selon les estimations, 22 personnes meurent chaque jour, en attente d’organe vital.

Source: La Nouvelle République


Publicité
Publié le 12 août, 2017 dans Animaux, OGM, Santé.

Laissez un commentaire