Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

La mystérieuse mort de Max Spiers

La mystérieuse mort de Max Spiers

Plus tôt l’année dernière (2016), la mort de l’ufologue Max Spiers a suscité un grand nombre de réactions parmi les passionnés de phénomènes paranormaux. En effet, de nouvelles preuves indiquent qu’il aurait été assassiné pour avoir poussé ses recherches là où il n’aurait pas dû.

C’est en juillet 2016 que Spires, un homme originaire de Canterbury, avait été retrouvé mort dans un appartement d’amis à Varsovie, en Pologne. Initialement les autorités locales avaient déclaré qu’il était mort de causes naturelles. Seulement, la mère du chercheur, Vanessa Bates, s’est rapprochée des médias afin d’exprimer ses doutes légitimes quant à ce verdict.

Lors d’une enquête sur la mort de M. Spiers, qui a eu lieu le lundi 12 décembre 2016 à Canterbury, Mme Bates a déclaré aux journalistes :

« Cela fait longtemps, mais je suis soulagée que quelque chose se passe et qu’il y ait une enquête et des moyens appropriés. »

L’enquêtrice Caroline O’Donnell s’est exprimée sur cette affaire :

« M. Spiers est tombé malade. Il avait une température élevée et était faible. »

Selon le journal Kentish Gazette, le lendemain des premiers symptômes, M. Spiers aurait vomit deux litres d’un mystérieux liquide noir.

« L’un de ses amis a appelé un médecin qui a tenté une réanimation avant de prononcer sa mort. »

Quelques jours avant sa mort, M. Spiers avait envoyé à sa mère un surprenant message : « Si quelque chose m’arrive, enquête ».

Mme Bates, professeur d’anglais, a déclaré en octobre :

« Max se faisait un nom dans le monde des théoriciens de la conspiration et avait été invité à prendre la parole lors d’une conférence en Pologne en juillet. »

« Il était avec une femme qu’il ne connaissait pas depuis longtemps et elle m’a dit comment elle l’avait retrouvé mort sur le canapé. »

« Mais je pense que Max avait creusé dans certains endroits, là où il ne fallait pas, et je crains que quelqu’un ait voulu sa mort. »

Le coroner Alan Blunsdon a déclaré à l’enquête qu’il attendait de recevoir un rapport des autorités polonaises et qu’il espérait que le portable de M. Spiers serait analysé de manière sérieuse et officielle.

L’enquête a été ajournée jusqu’au 22 février 2017.

Plus tôt cette année, l’auteur et journaliste Nick Pope, qui a enquêté sur le phénomène OVNI pour le ministère de la Défense britannique au début des années 90, s’était exprimé sur Twitter :

« La mort de Max Spires est une tragédie, mais pour avoir participé au projet UFO du gouvernement britannique, je peux vous assurer que nous n’avons pas tué de chercheurs d’OVNI. »

Source: Telegraph.co.uk via AP

Publié le 10 août, 2017 dans Conspirations & Complots, X Files & Paranormal.

Laissez un commentaire