Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

L’ingénieur de Google qui avait dénoncé la tyrannie du politiquement correct au sein de l’entreprise a été viré

L’ingénieur de Google qui avait dénoncé la tyrannie du politiquement correct au sein de l’entreprise a été viré

(Le 08/08)

Il avait envoyé une note qualifiée de « sexiste ». Un ingénieur de Google qui avait publié un blog affirmant que la faible présence des femmes dans le secteur technologique s’expliquait par des facteurs « biologiques » a été renvoyé ce lundi par le géant de l’Internet, affirment les médias américains.

Selon l’agence Bloomberg News, cet ingénieur, qu’elle identifie comme James Damore, aurait lui-même confirmé son renvoi. Google a indiqué que la compagnie « ne peut commenter les cas individuels d’employés ».

20minutes.fr

———————-

La semaine dernière, un employé de Google a diffusé en interne, notamment par e-mail, un document d’une dizaine de pages dénonçant la politique de l’entreprise en matière de diversité.

[…] L’homme, dont l’identité n’a pas été rendue publique, critique la façon dont Google tente d’être plus inclusif : « La discrimination visant à atteindre une représentation égale est injuste, clivante, et mauvaise pour les affaires. » Il reproche entre autres à l’entreprise d’organiser des formations réservées « à un genre ou une race », et de favoriser les candidats issus de la diversité.

Pour lui, Google a « un biais de gauche » sur les questions de la diversité et de l’inclusion, qui a « créé une monoculture politiquement correcte qui se perpétue en humiliant et en réduisant au silence ceux qui ne s’y conforment pas ». Il accuse la culture de l’entreprise de discriminer « les conservateurs », mais aussi les hommes :

« Nous avons des programmes issus des pouvoirs publics et de Google, des champs d’étude et des normes sociales pour protéger les femmes, mais quand un homme se plaint à propos d’une question de genre affectant les hommes, il est étiqueté comme misogyne et pleurnichard. »

L’auteur de se texte se défend de dire « que la diversité est mauvaise (…) et qu’on ne devrait pas tenter de corriger les biais existants ». Mais, poursuit-il, « nous avons une intolérance pour les idées et les preuves qui ne correspondent pas à une certaine idéologie. (…) Il faut traiter les gens comme des individus, pas seulement comme de simples membres d’un groupe ».

[…] Le Monde

Laissez un commentaire