Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Dans ce village des Caraïbes les filles deviennent des garçons à l’âge de 12 ans… Elles développent des pénis.

Dans ce village des Caraïbes les filles deviennent des garçons à l’âge de 12 ans… Elles développent des pénis.

Les enfants qui sont supposés être des filles développent un pénis à la puberté en raison d’un trouble génétique rare.

LES FILLES d’un village reculé des Caraïbes deviennent des garçons quand elles atteignent la puberté en raison d’une maladie génétique rare.

Une fille sur 90 né à Salinas en République dominicaine développe un pénis naturellement et devient un garçon.


Catherine et son cousin Carla, Guevedoces en République Dominicaine.

Connus sous le nom de guevedoces, qui se traduit par « pénis à 12 ans », ces jeunes sont appelés en termes médicaux des « pseudohermaphrodites ».

Il est de coutume d’être un pseudohermaphrodite à Salinas, qui est accepté comme un troisième sexe, aux côtés des hommes et des femmes.

Le phénomène est exploré dans une série de la BBC intitulée Countdown to Life – The Extraordinary Making of You.

Les présentateurs rencontrent Johnny, âgé de 24 ans, qui est physiquement et biologiquement mâle mais qui a été une petite fille durant toute son enfance du nom de Felicita.


Johnny, autrefois connu sous le nom de Felicita, est né en tant que fille mais a développé un pénis à l’âge de 7 ans.

Enfant, il n’avait pas de pénis et a été élevé en tant que fille.

Il a dit: « Je me souviens que j’avais l’habitude de porter une petite robe rouge. Je suis né chez moi et pas à l’hôpital. Ils ne savaient pas quel sexe j’avais. »

« Je suis allé à l’école et je portais une jupe. Je n’avais pas envie de m’habiller comme une fille. Quand ils m’ont acheté des jouets pour filles, je n’ai jamais voulu jouer avec eux. Tout ce que je voulais faire c’était de jouer avec les garçons. »

La maladie génétique rare est causée par une enzyme manquante qui empêche la production de l’hormone sexuelle masculine dihydro-testosterone dans l’utérus. Il crée ce qui ressemble à une petite fille à la naissance.


Le présentateur de la BBC, le Dr. Michael Mosely a voyagé en République Dominicaine pour rencontrer les garçons ‘guevedoces’.

Le présentateur de la BBC, le Dr Michael Mosley, a déclaré: « Les Guevedoces sont aussi parfois appelés ‘machihembras’ ce qui signifie ‘d’abord une femme, puis un homme.' »

« Quand ils sont nés, ils ressemblent à des filles sans testicules et ce qui semble être un vagin. »

« C’est seulement quand ils sont proches de la puberté que le pénis grandit et que les testicules descendent ».

Les guevedoces ont d’abord été étudiés par l’endocrinologue de l’Université Cornell, le Dr. Julianne Imperato dans les années 1970.

Elle a voyagé dans la région pour en savoir plus sur les rumeurs selon lesquelles les filles se transformaient en garçons.

The Sun, le 7 août 2017


Laissez un commentaire