Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Collision entre le Dragon Rouge et Jupiter : Les Signes des Cieux à Venir Cachés à un Public Innocent

Collision entre le Dragon Rouge et Jupiter : Les Signes des Cieux à Venir Cachés à un Public Innocent

Depuis 1983, comme l’a souligné le Washington Post le 30 décembre 1983, le monde a pris conscience d’un objet céleste étranger qui se déplaçait dans notre système solaire. Selon cet article écrit par Thomas O’Toole, cet objet a été découvert par un télescope à bord du satellite IRAS et était indétectable dans le spectre infrarouge car il était extrêmement froid et était recouvert d’un épais nuage de poussière. L’objet n’a pas pu être repéré par nos télescopes conventionnels car il génère ou ne reflète aucune lumière. À ce stade, on a estimé que cet objet se trouvait à environ 50 milliards de kilomètres de distance du soleil, ce qui fait qu’elle était beaucoup plus loin que la planète la plus reculées du système solaire connue à l’époque qui était Pluton à 5,7 milliards de kilomètres.


Article du Washington Post, 1983

Aucune autre nouvelle sur cet objet n’a été rapportée jusqu’en 1992 lorsque la NASA, dans l’un de ses communiqués de presse, se référait à cet objet qui affectait les orbites de Neptune et d’Uranus. Voici le rapport de l’époque qui se lisait comme suit :

« Des déviations inexpliquées dans les orbites d’Uranus et de Neptune, pointent vers un grand corps dans le système solaire externe de 4 à 8 masses terrestres, sur une orbite fortement inclinée, au-delà de 11 milliards de kilomètres du Soleil ». (Communiqué de presse de la NASA, 1992)

Cette information n’est plus accessible sur le site Web de la NASA qui nous invite donc à nous poser la question suivante: « Pourquoi ne veulent-ils pas que les gens lisent ceci? » La NASA a fourni le message suivant pour expliquer ces informations manquantes sur leur site Web:

« Note de l’éditeur:

Des communiqués de presse entre 1990 à 1994 ne figurent plus dans cette archive, bien que l’archive est apparemment liée à ces fichiers. Nous travaillons actuellement pour résoudre le problème et nous nous excusons pour les inconvénients et la gêne occasionnée. » (Note de l’éditeur du site Web de la NASA, 2016)

Puisque la NASA lutte depuis vingt-cinq ans avec un simple problème informatique et ne l’a toujours pas corrigé correctement – en nous disant que l’information est définitivement là, mais qu’ils ne peuvent pas résoudre le problème, cela conduirait à l’une de ces deux possibilités:

1/ Soit la NASA embauche des informaticiens avec zéro capacité ou
2/ La NASA a pour intention de cacher cette information du public pour une raison spécifique.

La première option ci-dessus ne semblerait pas expliquer la situation car permettre aux gens d’échouer à une bête tâche informatique pendant vingt-cinq ans ne serait vraiment pas toléré par une entreprise et encore moins par la NASA. Donc, la seule alternative serait que la deuxième option soit valide.

Ce qui ressort clairement de cet article, cependant, c’est que la distance entre cet objet et le soleil a considérablement diminué depuis 1983, alors qu’il était estimé à 50 milliards de kilomètres de distance. Nous voyons également la NASA expliquer que cet objet a une orbite différente de celle des autres planètes qui se déplacent toutes sur l’écliptique.

En outre, il est intéressant de noter que 6 nations sont allées en Antarctique dans le cadre d’un projet dans lequel elles balayent le ciel avec des télescopes infrarouges. Ces pays sont les suivants: l’Australie, la Chine, la France, le Japon, l’Italie et les États-Unis. Pourquoi y a-t-il cet intérêt soudain de scruter les cieux au pôle Sud dans le spectre infrarouge ? Est-ce que c’est en lien avec cet objet qui est extrêmement froid et qui ne reflète pas la lumière ? Est-ce aussi en lien avec le fait que cet objet tourne autour du soleil sur une orbite fortement elliptique ?

Pouvons-nous trouver une preuve supplémentaire que c’est vrai ? La NASA et d’autres agences ont-elles accès à la technologie par laquelle cet objet peut être vu dissimulant délibérément des informations au grand public sur un objet céleste pour des raisons très spécifiques ?

Lorsqu’on utilise Google Sky avec le spectre infrarouge, nous voyons l’image suivante du ciel une fois zoomée :


Carte infrarouge du ciel avec Google Sky.

Les deux bandes noires affichées peuvent être expliquées en tant que données manquantes où les scans du ciel ne se sont pas correctement chevauchés. Cependant, il existe une petite section sur cette carte (encerclée en rouge) où une partie de l’image est bloquée. Lorsque nous l’agrandissons un peu, nous voyons qu’elle se trouve dans la constellation de Vierge:


Carte infrarouge de Google Sky montrant une anomalie dans la Constellation de Vierges.

Pourquoi Google et la NASA n’ont caché que ce petit morceau de ciel et est-ce juste un problème avec leur logiciel ou cela a-t-il été fait intentionnellement ? En zoomant un peu plus on voit des détails qui dépassent de ce patch noir, ce qui suggère qu’il y a définitivement quelque chose caché derrière ce carré noir. En suivant ce détail, nous voyons ce qui suit:


Protrusion des caractéristiques visibles de l’objet derrière le patch noir.

Si c’est juste un glitch, alors cela ne devrait être visible que sur la carte infrarouge de Google Sky du ciel, pas vrai? En effet, d’autres cartes nous montreraient ce qui est caché à cet endroit-là pas vrai ?

Et le voici avec le Télescope International – une application différente permet aussi de voir les cieux dans le spectre infrarouge. Voici une image tirée du programme dans la même région que le patch noir montré ci-dessus:


Vue normale du Telescope International.

Ce qui se passe dans l’image n’est pas clair, en raison du fait que le fond est tellement sombre. Cependant, en ajustant un peu la couleur et la luminosité de cette image, nous voyons ce qui suit:


Image ajustée qui présente l’anomalie.

Pouvez-vous voir la zone bloquée sur cette image ? Ce n’est pas seulement en utilisant une carte infrarouge différente de celle de Google Sky, mais le blocage carré des informations est également différent en taille et en forme de la censure présente dans Google Sky ! Maintenant, quelles sont les chances d’avoir deux cartes montrant des problèmes similaires exactement dans la même région du ciel ?

Il est clair que quiconque a obscurci ces zones dans le ciel l’a fait intentionnellement, mais pourquoi ?

Il y a cependant des personnes ayant accès à des équipements qui peuvent visualiser cette zone de l’espace dans le spectre infrarouge et c’est ce qu’elles ont partagé avec nous – montrant ainsi ce que les agences ont désespéramment tenté de dissimuler :


Entité céleste inconnue – uniquement visible dans le spectre infrarouge.

Lorsque cette image est superposée sur le patch noir vu dans Google Sky, nous voyons une combinaison parfaite des détails environnants avec ce qui est montré dans cette image:


Correspondance parfaite de l’objet dans Google Sky.

Il est clair que ceux qui ont accès à la connaissance sur cet objet ne veulent pas divulguer l’information au grand public. La censure est de mise et aucun logiciel disponible n’a représenté ce qu’une personne peut voir le ciel dans le spectre infrarouge avec son propre télescope.

Cependant, il existe un ancien manuscrit qui nous parle de cet objet en se référant à ce qu’il s’agit d’un grand dragon rouge et que ce livre décrit les événements qui se dérouleraient en septembre en fonction d’une prophétie et d’une vision associées à deux alignements donnés et associés avec la position de Jupiter par rapport à la constellation de Vierge en septembre.

Ces alignements sont affichés dans les images ci-dessous et se sont produits à près de 6,000 ans d’intervalle. Ils sont également les deux seuls cas où ces alignements se sont produits sous cette forme tout au long de l’histoire de la terre.


Deux alignements montrant la position de Jupiter en septembre quand des signes se produiront.

Ces signes célestes, bien qu’ils ne soient attendus par personne d’autre que ceux qui bloquent l’information du public et ceux qui recherchent cela en dehors de l’enseignement général, auront des implications cataclysmiques pour la terre dans les années à venir. Il décrit spécifiquement une collision entre le dragon rouge, que les pouvoirs occultes de ce monde ont tenté de dissimuler, et Jupiter. Cet événement devrait avoir lieu le 9 septembre 2017 ou peu de temps après. Deux semaines plus tard, un autre événement se produira qui changera le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Êtes-vous conscients de cela et êtes-vous parés ? Savez-vous que cette information est restée cachée pour éviter la panique ? Maintenant, les gens sont tellement endormis, que même avec des preuves claires, ils préfèrent toujours ne pas croire. Vous êtes néanmoins invités à regarder le ciel aux alentours du 9 septembre et à voir la prophétie accomplie! C’est le signe donné au monde pour montrer qu’il existe une personne en dehors du temps et de l’espace qui peut nous dire la fin dès le début! Il reste encore un peu de temps pour que vous puissiez le connaître, car il vous connait déjà, vous aime et veut s’entretenir avec vous. Ne considéreriez-vous pas ces informations avec soin ? Cela affectera votre vie et votre avenir pour l’éternité.

Source: Before It’s News, le 26 juillet 2017


Commentaires (2)

 

  1. yoan dit :

    Nous sommes le 14 septembre…. et toujours rien

  2. Bonjour dit :

    Bonjour je vois une lumière vert dans le ciel depuis quelques nuit …
    Cet événement est visible le soir entre 2h du matin et 5 dans le ciel de Palaiseau visible dans l’avenue des cosmonautes pour les curieux !!!

Laissez un commentaire