Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Vladimir Poutine: « L’Occident est contrôlé par des pédophiles sataniques »

Vladimir Poutine: « L’Occident est contrôlé par des pédophiles sataniques »

Le président russe Vladimir Poutine s’est prononcé contre l’épidémie des réseaux de pédophile qui ont pris le contrôle des États-Unis, du Royaume-Uni et d’autres nations Occidentales.

Malgré sa convergence récente et fructueuse avec le Président Trump, il maintient l’idée d’origine que la culture occidentale est manipulée par « des pédophiles Sataniques ». Avant sa réunion récente avec Donald Trump au dernier sommet du G20 à Hambourg, Poutine avait publié un avertissement annonçant que si les réseaux de pédophiles élitistes n’étaient pas exposés, alors il « commencerait à sortir des noms et faire des listes ».

Bien que la réunion historique ait été considérée par les deux parties comme un succès, avec des résolutions prometteuses sur le conflit syrien et les allégations de piratage informatique, la position de Poutine en matière d’élites perpétuant des abus sur mineurs est la suivante:

« L’Europe et l’Occident prospèrent grâce à une culture tolérante vis-à-vis de la pédophilie et du satanisme. »

Partageant ses prognostiques après sa réunion avec M. Trump, Poutine a dit qu’ils avaient créé les conditions d’une nouvelle ère de coopération décrivant leur conversation comme « une percée » et « un énorme pas en avant dans le combat contre l’ordre mondial pédophile satanique actuel. »

Le président Poutine a mis en évidence le satanisme et la pédophilie comme un des principaux défis contemporain faisant face au la Russie. Dans un discours limpide au Club de Discussion International Valdai, Poutine a décrit « la normalisation de pédophilie » comme un signe clair « de la dégradation morale rampante de l’Europe et de l’Occident ».

Poutine a également noté que « les partisans d’un libéralisme extrême, de style occidental, » oubliaient le fait que les escarmouches militaro-politiques et les conditions sociales générales empirent et qu’une grande partie du monde est en train d’oublier les valeurs essentielles en matière d’éthique et de décence humaines.

Se concentrant sur les défis proposés à la Russie dans un contexte international tant en matière de politique étrangère que sur le plan de la valeur morale, Poutine a dénoncé le satanisme dont il sait que c’est la cause du pourrissement interne des Etats-Unis d’Amérique : « Nous constatons que beaucoup de pays Euro-atlantiques rejettent en réalité leurs racines, y compris les valeurs Chrétiennes qui constituent la base de civilisation Occidentale. Ils nient les principes moraux et toutes les identités traditionnelles : nationales, culturelles, religieuses et même sexuelles. Ils mettent en œuvre des politiques qui mettent sur le même plan de grandes familles avec des partenariats de même sexe, la croyance en Dieu avec la croyance en Satan. »

GFM rapporte : Ceci est un commentaire stupéfiant venant d’un leader mondial alors que les occidentaux et les Européens en particulier sont habitués à une combinaison de propagandes simplistes, de rhétoriques politique bien lisses et de discours bateaux -« le directeur parle »- qui ne révèlent typiquement rien, mais occultent la réalité selon l’agenda.

Ne s’y laissant pas prendre Poutine ajoute: « Les excès de justesse politique ont atteint le point où les gens parlent sérieusement de promouvoir des partis politiques dont le but est de légaliser la pédophilie. » Un autre abus qui devrait résonner dans les esprits engourdis des Européens « progressistes » et des occidentaux blindés de fluor.

Combien d’autres leaders mondiaux se sont prononcés contre cette normalisation insidieuse de la pédophilie de plus en plus répandue ? Obama a-t-il ordonné des arrestations massives de pédophiles ? Les deux Clinton en ont-ils parlé ? Bush a fait ou dit quoi qui soit significatif sur l’épidémie de pédophilie? (Non. Avez-vous considéré qu’ils pourraient être trop lourdement investis dans l’omerta?)

Poutine applaudirait sans aucun doute les efforts du Président Trump dans l’organisation de l’arrestation d’environ 1,500 pédophiles sur le sol américain quelques semaines après son arrivée à la Maison Blanche. Où étaient « les progressistes » et « les libéraux » quand cela s’est effectivement produit ?

Fin 2012 (Obama était toujours en fonction), Poutine a en réalité passé une accord controversé avec le soutien empathique de la Douma pour interdire aux parents adoptifs américains d’adopter des enfants russes dans le but d’en protéger un maximum. L’interdiction d’adopter des orphelins du fait que personne ne s’inquiète pour eux, et que l’on ne peut techniquement parlant pas kidnapper un orphelin, ce qui est une tactique de pédophile avérée. L’Amérique adopte plus d’enfants russes annuellement qu’une autre nation.

Poutine a expliqué que « le pays ne sera pas responsable » des abus d’enfants russes par des pédophiles américains. Le Premier ministre russe a réitéré que l’interdiction demeurera jusqu’à ce que le Président Trump s’occupe de l’épidémie de trafic sexuel et tienne sa promesse « de drainer le marais » pédophile des élites à Washington D.C.

Il apparaît fort probable qu’un réseau de pédophiles d’élite à Washington D.C. utilisent l’adoption pour importer des enfants et les condamner au trafic d’êtres humains infantiles – ce qui n’étonne personne considérant la saturation de pédophiles dans les rouages politiques de l’Amérique. Il ne fait aucun doute que ces dirigeants veulent des migrants dociles qui leur doivent tout pour pour laisser libre court à leurs désirs démoniaques avec des personnes plus que fragiles.

Evoquant la crise de morale qui empire, Poutine a critiqué l’érosion de la religion traditionnelle ainsi que de de ses fondations morales et a noté la dérision implicite « du multiculturalisme » dont les effets insidieux sont passé sous silence: « Les gens dans beaucoup de pays européens sont embarrassés ou ont peur de parler de leurs affiliations religieuses. Les vacances sont supprimées ou même nommées différemment; leur essence est cachée, comme l’est leur fondation morale.

Les gens essayent agressivement d’exporter ce modèle dans le monde entier. Je suis convaincu que ceci ouvre un chemin direct à la décadence et au primitivisme, aboutissant à une crise démographique et morale profonde. »

« L’ours russe » a explicitement critiqué les formes contemporaines « de multiculturalisme », le qualifiant « à bien des égards de modèle transplanté, artificiel … basé en paiement du passé colonial. »

Il est méconnu que la marque inventée et obligatoire actuelle « de multiculturalisme » rabâchée à tant d’entre vous fait partie de la conception des progressistes ayant pour but d’accomplir la domination totale (renversant délibérément l’intégrité culturelle nationale des pays occidentaux et de leurs identités – le multiculturalisme est comme une sorte de cheval de Troie).

Tout aussi méconnue dans le discours de Poutine figurait une large allusion doublée d’une critique caustique du Nouvel Ordre Mondial a.k.a., un ordre du jour gouvernemental mondial, dont le prix est l’esclavage mondial, comme Poutine lui-même explique:

« Nous voyons des tentatives de ranimer d’une façon ou d’une autre un modèle normalisé de monde Unipolaire, troubler les institutions de droit international et la souveraineté nationale. Un monde à ce point unipolaire et normalisé n’exige pas d’états souverains; il exige des vassaux. Dans un sens historique cela s’élève à un rejet de sa propre identité, de la diversité donnée par Dieu au monde. »

Il est évident qu’avec la sortie d’Obama du Bureau ovale et qu’avec l’arrivée de Trump, la Russie et l’Amérique ont désormais bien plus en commun que les événements récents. Sans ce changement, nous n’aurions jamais pu nous attendre à une telle opposition (américano-russe) mutuelle manifeste aux réseaux de pédophile occultes opérant partout dans la politique occidentale et les sociétés secrètes en général.

Peut-être verrons-nous après tout le réseau « d’élite » de pédophiles et de satanistes recevoir ce qu’il mérite de notre vivant.

Via Ûhxnûé, le 18 juillet 2017

Laissez un commentaire