Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Médias : « Non, la Nasa n’a pas de colonies d’enfants esclaves sur Mars »

Non, la Nasa n’a pas de colonies d’enfants esclaves sur Mars

L’Agence spatiale américaine a tout de même pris le temps de démentir cette folle histoire, propagée par des réseaux conspirationnistes américains.

En rire, ou en pleurer? Des canulars ou mythes de ce type pullulent tous les jours, mais cette fois-ci, l’invraisemblable rumeur a motivé une réaction de la NASA, qui s’est sentie obligée de devoir démentir. Le 29 juin dernier, Alex Jones -le chantre américain de la théorie du complot et dirigeant du site classé à l’extrême-droite InfoWars- reçoit Robert David Steel, qui se présente comme un ex-agent secret, dans son émission The Alex Jones Show. Très sérieux, l’invité affirme que la Nasa kidnappe des enfants pour les envoyer dans une colonie esclavagiste, sur Mars.

« Nous croyons réellement qu’il y a sur Mars une colonie habitée par des enfants esclaves, affirme-t-il sans se démonter. Ils y arrivent après un voyage de 20 ans dans l’espace. Et une fois sur place, ils n’ont plus d’autre choix que de devenir des esclaves ».

« C’est de là que vient l’hormone de croissance »

Mais ce n’est pas tout. La Nasa n’enlèverait pas seulement les enfants pour en faire des esclaves de l’espace. L’agence les capturerait et les terroriserait pour « remplir leur sang d’adrénaline », puis les assassinerait « pour récupérer leur os, leur moelle » et le fameux sang. « C’est l’hormone de croissance originelle? », l’interroge tout aussi sérieusement Alex Jones. « Absolument, c’est un truc antivieillissement », répond son invité, tout en dénonçant « une forme de pédophilie ».

« Je sais que 90% des missions de la Nasa sont secrètes, abonde alors Alex Jones. Des ingénieurs de haut niveau de la Nasa m’ont d’ailleurs confié que nous ne pouvions même pas imaginer ce qu’il s’y passe […] Le genre de choses que les médias ne veulent pas voir. »

« Vous devriez devenir le canal vérité de l’Amérique », s’emporte son invité. « Je ne sais pas pour les bases martiennes, termine le présentateur conspirationniste, mais je sais qu’ils ont créé des milliers de sortes de chimères, des formes de vie Alien qui vivent maintenant sur Terre. »

La Nasa décide de démentir

L’échange, surréaliste, aurait pu -et dû- en rester là. Sauf que la Nasa a décidé de le démentir. « Il n’y a pas d’humain sur Mars. Il y a des rovers [des véhicules robotisés] en fonction sur Mars. Mais il y a cette stupide rumeur sur Internet, qui est apparemment devenue une information », a déploré Guy Webster, le conseiller presse de l’agence spatiale américaine interrogé par The Daily Beast.

Pourquoi l’Agence spatiale américaine a-t-elle décidé de répondre? Pourquoi a-t-elle consenti à donner de l’importance à de tels propos? Peut-être parce que The Alex Jones Show n’est pas une obscure émission conspirationnistes, mais un programme diffusé sur 118 stations de radio à travers tous les États-Unis, et qu’Alex Jones, loin d’être un inconnu, a reçu les félicitations de Donald Trump lors d’une interview accordée à InfoWars en décembre 2015.

(…)

Source: L’Express

Commentaires (2)

 

  1. jean dit :

    Alex jones un pauvre idiot socialiste, bien sur qu’il y a des esclaves sur Mars, la preuve yen a sur terre des esclaves !!!! le paradis des mécréants faut bien des esclaves pour leur construire !

  2. Françoise dit :

    si, il y a bien des esclaves sur Mars plus de 60 millions d’humains enlevés sur terre, à qui le tour qui voudra aller simple sur Mars ils commencent à en parler

Laissez un commentaire