Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu »

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu »

Si Jim Rogers ne se trompe pas, nous sommes à la veille du pire krach boursier de notre histoire.

Au cours des 15 dernières années, l’analyste financier Jim Rogers a été régulièrement invité sur CNBC, Fox News et ailleurs, et il est immensément respecté pour sa grande expérience et sa solide connaissance qu’il n’hésite pas à faire partager. Du coup, s’il prend le temps de nous avertir sur le fait que nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on ait jamais connu, eh bien croyez moi, cela fait beaucoup de vagues au sein de la communauté financière. Et bien entendu, Jim Rogers est loin d’être le seul à le dire. Il y a peu de temps, j’ai publié un article qui relatait que d’autres hauts spécialistes annonçaient eux aussi, qu’une nouvelle crise financière était imminente. Au même moment, j’avais expliqué au travers d’un autre article qu’un nombre important d’investisseurs souhaitaient faire d’énormes gains en pariant sur l’effondrement des marchés. Est-il possible que tous ces experts de renoms puissent se tromper ? Eh bien, je ne parierais pas dessus.

Cela m’a stupéfait lorsque j’ai appris ce que Jim Rogers avait déclaré à Henry Blodget, journaliste pour le magazine américain Business Insider à l’occasion d’une récente interview. Rogers a accumulé une énorme crédibilité, mais dorénavant, il la met en jeu en avertissant qu’un énorme krach boursier se produira d’ici la fin de l’année prochaine.

Blodget: – Eh bien oui Jim, au cours d’un krach, l’audience dans les médias à tendance à fortement augmenter, mais ensuite, elle chute complètement une fois que les investisseurs sont anéantis, donc personne ne le souhaite. Mais dîtes moi, quand est-ce que va se produire ce Krach ?

Rogers: Plus tard cette année ou l’année prochaine.

Blodget: Plus tard ? cette année ou l’année prochaine ?

Rogers: oui, oui, c’est ça exactement. Notez-le !

En faisant une telle déclaration, il a pris ses responsabilités et ne s’est pas dérobé.

Et si Jim Rogers avait raison, alors on en entendra parler longtemps de cette interview.

Ensuite , Blodget et Rogers ont également échangé quant à la gravité de la prochaine crise…

Blodget: Quelle pourrait être l’ampleur de ce Krach.

Rogers: Ce sera le pire que vous ayez vu.

Blodget: J’en ai déjà vu quelques-un au cours de mon existence.

Rogers: Ce sera le plus important que j’ai jamais vu, et je suis plus âgé que vous. Non sérieusement, ce sera très grave.

Cela montre que Rogers est convaincu que la prochaine crise sera encore bien pire que ce que nous avons tous connu en 2008.

Bien sûr, je mets en garde les gens depuis un bon bout de temps maintenant au sujet de cette crise qui se profile, mais quand un spécialiste tel que Jim Rogers fait une telle déclaration, oui, là, c’est que la situation est grave, très grave !

Un peu plus loin dans cette même interview, Rogers a fourni davantage de détails en donnant un ordre d’idée quant à l’ampleur de cette prochaine crise…

Vous allez voir des gouvernements tomber. Cette fois-ci, Vous verrez de nombreux pays faire faillite. L’Islande était tombé la dernière fois, eh bien d’autres pays tomberont. Vous en verrez encore plus tomber.

Vous allez voir des acteurs économiques majeurs disparaître. Vous verrez des institutions plus que centenaire disparaître comme ce fut le cas pour Lehman Brothers qui avait plus de 150 ans d’existence. Les gens ne s’en souviennent même plus aujourd’hui. Vous allez en voir disparaître davantage encore la prochaine fois, qu’il s’agisse de musées, d’hôpitaux, d’universités ou d’institutions financières.

(…)

Lire la suite sur Business Bourse


Laissez un commentaire