Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un trou noir se serait formé pour la première fois sous les yeux des astronomes (vidéo)

Un trou noir se serait formé pour la première fois sous les yeux des astronomes (vidéo)

Un trou noir se serait formé à 22 millions d’années-lumières sous les yeux des astronomes, et d’une manière qui étonne les scientifiques. D’abord parce que c’est la première fois que l’on assiste ainsi à la formation d’un possible trou noir. Mais aussi parce que contrairement aux théories jusqu’ici admises, celui-ci semble s’être formé sans supernova.

C’est une première : il semble que des astronomes viennent pour la première fois de surprendre une étoile en train de devenir un trou noir à plus de 22 millions d’années-lumière. Mais à la surprise des chercheurs, ce trou noir s’est formé sans passer par l’étape de la supernova. Un passage considéré comme obligé pour qu’une étoile supermassive s’effondre en un trou noir.

Un trou noir se serait formé sous les yeux des astronomes, en vidéo

Dans une image de 2007, on peut encore voir une étoile géante, N6946-BH1. C’est en comparant avec des clichés de 2015 que les chercheurs ont déduit que l’étoile devait s’être transformée en trou noir. Le problème, c’est qu’aucune trace de supernova ne subsiste. Selon les données d’une équipe de chercheurs en Arizona, l’étoile est devenue plus brillante en 2009, mais très loin de la luminosité d’une supernova.

Juste avant de disparaître : il s’agirait en fait d’une supernova ratée. L’étoile éjecte ses couches supérieures, mais de manière moins violente que dans une supernova, avant de disparaître. Des observations confirmées par le télescope spatial infrarouge Spitzer qui peut détecter la chaleur et donc un possible disque d’accrétion. Les images montrent effectivement un point chaud à l’emplacement de l’étoile, mais celui-ci diminue en intensité.

Pour être sûr à 100% qu’il s’agit bien d’un trou noir, les astronomes vont désormais utiliser le télescope spatial Chandra qui peut détecter les émissions de rayons X caractéristiques des trous noir. Ce mode de formation des trous noirs sans supernova intéresse la communauté scientifique puisque cela pourrait expliquer pourquoi on ne trouve pas davantage de restes de ces gigantesques explosions dans l’espace observable.

Papergeek


Publié le 1 juin, 2017 dans Astronomie, Espace, Vidéos.

Laissez un commentaire