Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Coups durs pour Marine Le Pen : Trump ne veut pas entendre parler de Le Pen et Poutine affirme ne pas l’avoir invitée

Coups durs pour Marine Le Pen : Poutine et Trump ne veulent pas entendre parler d’elle

Quelques informations intéressantes concernant la stratégie géopolitique de Trump et Poutine avec Macron.

—————

Trump n’a jamais parié sur « cette femme »


Marine Le Pen à la Trump Tower

Au G7 ce samedi, le président français a révélé un échange privé avec son homologue américain. Ce dernier lui aurait affirmé qu’il était « son candidat » durant l’élection.

Un soutien a posteriori. Après leur poignée de main virile et abondamment commentée, Donald Trump et Emmanuel Macron ont échangé en privé, à l’occasion du sommet de l’Otan de jeudi, au sujet de la campagne présidentielle française. Une discussion au cours de laquelle le premier aurait dit au second: « You were my guy! » Traduction, « C’était vous mon candidat favori! »

Interrogé par des journalistes ce samedi lors du G7 en Sicile, le président français a confirmé l’existence de cet aparté. Selon lui, Donald Trump lui a confié qu’il avait une préférence pour lui et qu’il a même refusé de rencontrer Marine Le Pen. La candidate du Front national avait pourtant effectué une visite impromptue dans la « Trump Tower », aux Etats-Unis, durant la campagne. Elle n’avait cependant pas été reçue par le truculent milliardaire.

Une préférence pour Marine Le Pen?

Ce soutien de Trump à Macron est inattendue. Le peu de signaux émis par le chef d’Etat américain durant l’élection présidentielle français n’allaient pas dans ce sens. Outre le fait qu’il a mené campagne sur des thèmes populistes, Donald Trump lui-même a pu laisser entendre qu’il avait une préférence pour la candidate du Front national.

Dans une interview accordée à l’agence américaine Associated Press, le 21 avril, soit 48 heures avant le premier tour, le président américain déclarait ainsi que Marine Le Pen avait des chances de l’emporter.

« Je pense que [l’attaque des Champs-Elysées] l’aidera probablement parce qu’elle est la plus dure sur la question des frontières et (…) sur ce qu’il se passe en France », la jugeait Donald Trump, sans pour autant la soutenir officiellement.

Source: L’Express

(…) Trump assure n’avoir jamais soutenu Le Pen

Par ailleurs, toujours selon CNN, lors de leur premier échange téléphonique, Donald Trump aurait assuré à plusieurs reprises à Emmanuel Macron qu’il n’avait durant la dernière présidentielle jamais soutenu Marine Le Pen, qu »il n’a jamais appelé par son nom mais désigné comme « cette femme ».

Source: L’Express

—————

Poutine n’a pas invité Marine Le Pen en Russie

Le président russe, reçu lundi à Versailles par Emmanuel Macron, a indiqué avoir reçu Marine Le Pen comme il est prêt à accueillir « tout le monde ».

Le président russe Vladimir Poutine a justifié lundi le fait d’avoir reçu en Russie la candidate Front national à la présidentielle Marine Le Pen durant la campagne, à l’issue de sa première rencontre avec le président Emmanuel Macron.

« Elle vient régulièrement ». Marine Le Pen s’était rendue à Moscou le 24 mars, en pleine campagne électorale en France, pour être notamment reçue pour la première fois officiellement par le président Vladimir Poutine. « Ça n’a pas été sa première visite à Moscou, elle y vient régulièrement », a assuré Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron à Versailles, où les deux hommes se sont entretenus pour la première fois depuis la prise de fonctions du président français le 14 mai dernier.

« Elle a toujours prôné un développement avec la Russie ». « Nous sommes prêts à accueillir tout le monde. Et quand madame Le Pen nous a demandé de l’accueillir, pourquoi aurions-nous dû refuser ? », s’est-il défendu. « D’autant plus qu’elle a toujours prôné un développement des relations avec la Russie. Cela aurait été bizarre de l’avoir rejetée », a souligné le président russe.

Source: Europe 1


Publié le 30 mai, 2017 dans Donald Trump, Etats-Unis, France, Politique & Loi, Russie.

Laissez un commentaire