Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un député marocain : « Les villes marocaines sont désormais polluées par les migrants subsahariens »

Un député marocain : « Les villes marocaines sont désormais polluées par les migrants subsahariens »

Le débat sur les migrants subsahariens au Maroc s’est invité mardi au Parlement, lors d’une réunion de la Commission des affaires étrangères. L’occasion pour un conseiller de l’Union constitutionnelle de critiquer la politique du Maroc.

«Les villes marocaines sont désormais polluées par les migrants subsahariens.» Les mots seraient ceux de Mohamed Adal, conseiller de l’Union constitutionnelle (UC) à la Chambre haute du Parlement, issu de la circonscription de Meknès-Tafilalet.

Mardi, devant une réunion de la Commission de la Chambre des conseillers pour discuter du budget du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, le débat a viré sur les réfugiés au Maroc. Devant le ministre Nasser Bourita, Mohamed Adal aurait critiqué de façon virulente la politique du Maroc, notamment en matière d’intégration des réfugiés sur son territoire. Le conseiller de l’UC aurait tenu des propos racistes dans l’hémicycle. […]

Mohamed Adal ne nie pas ces déclarations et ne se défend pas. Si elles s’avèrent vraies, elles feraient suite à une série d’événements dans la région de Fès-Meknès. […]

Une vague de haine et de racisme s’est ainsi abattue sur la ville de Fès, avant de s’inviter sur les réseaux sociaux. Dès le 15 mai, une page Facebook et des hashtags ont en effet investi les fils d’actualités. «Tous pour le refoulement des Africains clandestins vers leurs pays», «zéro clandestins africains» ou encore «tous pour la déportation des Africains». Autant de hashtags qui illustrent le racisme d’une centaine de Marocains membres de cette page. […]

yabiladi

Publié le 26 mai, 2017 dans Immigration, Maghreb, Monde.

Laissez un commentaire