Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les scientifiques estiment que « l’Europe est le berceau de l’humanité, et non l’Afrique » (Màj)

Les scientifiques estiment que « l’Europe est le berceau de l’humanité, et non l’Afrique » (Màj)

Deux études parues ce lundi dans la revue scientifique PLOS One, et repérées par le Huffington Post, relancent le débat. Ces travaux assurent que cette divergence d’espèces serait survenue plus tôt que ce qui avait été dit précédemment. Et à cette nouvelle datation correspond également une nouvelle localisation: le premier ancêtre de l’Homme serait natif du continent européen et non d’Afrique.

Une affaire de prémolaire

A la base de ces conclusions, l’examen au moyen d’une technique d’imagerie nouvelle de fossiles situés dans l’est du bassin méditerranéen et connus depuis des dizaines d’années: l’un est la partie inférieure d’une mâchoire en Grèce, l’autre une prémolaire supérieure découverte en Bulgarie. Ces deux reliquats, tous deux vieux de 7,2 millions d’années, ont révélé des racines de prémolaire en partie fusionnées.

Cette trouvaille est capitale aux yeux des spécialistes: ces racines sont séparées chez les grands singes et fusionnées chez des pré-humains avérés comme l’Australopithèque. Jochen Fuss, professeur à l’université de Tübingen, en Allemagne, et participant à ces études, a résumé le sentiment général: « Nous avons été surpris de ces résultats alors que les hominidés pré-humains connus jusqu’alors avaient été trouvés seulement en Afrique subsaharienne ». (…)

BFMTV

——————

L’histoire de l’évolution humaine a été réécrite après que les scientifiques aient découvert que l’Europe était le berceau de l’humanité, et non l’Afrique.

À l’heure actuelle, la plupart des experts estiment que notre lignée humaine s’est séparée des singes il y a environ sept millions d’années en Afrique centrale, où les hominidés sont restés pour les cinq millions d’années suivantes avant de s’aventurer plus loin.

Mais deux fossiles d’une créature semblable à un singe qui avaient des dents humaines ont été trouvés en Bulgarie et en Grèce, datant de 7,2 millions d’années.

La découverte de la créature, appelée Graecopithecus freybergi et surnommée «El Graeco» par les scientifiques, prouve que nos ancêtres commencent déjà à évoluer en Europe 200 000 ans avant le premier hominidé africain.

Une équipe internationale de chercheurs affirme que les résultats changent entièrement le début de l’histoire humaine et placent le dernier ancêtre commun des chimpanzés et des humains – le soi-disant lien manquant – dans la région méditerranéenne.

(…)

The Telegraph


Publié le 23 mai, 2017 dans Archéologie, Histoire, Science, Société & Culture.

Commentaires (1)

 

  1. Juniper dit :

    ça m’étonnerait qu’on puisse affirmer avec certitude que les racines de ces prémolaires sont fusionnées chez l’Australopithèque, c’est pas comme si on avait trouvé des milliers d’individus …
    la seule certaine c’est qu’il n’y a que très peu de certitude concernant l’apparition l’humanité
    les scientifiques traitent l’évolution comme un phénomène hasardeux, c’est pour moi un problème, si on la voit autrement, comme quelque chose de « planifié », il est évident qu’il n’y a pas un unique berceau de l’humanité

Laissez un commentaire