Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Le fossile de dinosaure le plus incroyable et le mieux préservé a été exhumé par des mineurs au Canada

Le fossile de dinosaure le plus incroyable et le mieux préservé a été exhumé par des mineurs au Canada

Ça commence comme un film de Steven Spielberg. Nous sommes en mars 2011 et des mineurs de la province canadienne d’Alberta creusent toujours plus loin pour extraire le sable bitumineux des profondeurs de la terre. Il est déjà arrivé qu’ils déterrent du bois pétrifié ou de la roche très ancienne, mais ce jour-là la machine bute sur quelque chose d’anormalement dur. En descendant dans les ténèbres de la cavité, les hommes braquent leurs lampes torches sur un trésor inestimable : le fossile d’un dinosaure vieux de 110 millions d’années, mieux préservé que toutes les découvertes paléontologiques réalisées jusqu’ici. Six ans après l’heureux accident, National Geographic révèle dans son numéro de juin des images et des détails sensationnels à propos de la créature fantastique, préservée au-delà de nos espérances.

Crédits : Paleomap Project/Musée royal Tyrrell de paléontologie

Le fossile est en réalité celui d’un nodosaure, un herbivore couvert d’une armure de pointes mesurant près de 5,5 mètres de long et qui devait peser près d’1,4 tonne. Le dinosaure a été pétrifié du museau jusqu’aux hanches, et s’il s’agit d’une découverte proprement incroyable, c’est qu’en plus du squelette de la bête, les scientifiques disposent pour la toute première fois d’une preuve sans pareille de ce à quoi il ressemblait. Le nodosaure est une espèce nouvelle d’ankylosaure – ces herbivores dont la queue se termine par un genre de massue – dont la peau cuirassée et hérissée de pointes menaçantes servait d’armure pour se protéger contre les prédateurs.

Sources: Ulyces.co & Disclose.tv, le 13 mai 2017


Publié le 13 mai, 2017 dans Archéologie, Canada.

Laissez un commentaire