Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Un homme condamné à mort pour athéisme en Arabie Saoudite

Un homme condamné à mort pour athéisme en Arabie Saoudite

L’homme identifié par les médias locaux comme étant Ahmad Al-Shamri, dans la vingtaine, a vu ses deux appels être rejetés après avoir été arrêté pour blasphème dans des vidéos sur les réseaux sociaux dans lesquelles il a dénoncé le Prophète Mohammed.

Un Saoudien aurait été condamné à mort pour accusation d’apostasie après avoir vu ses deux appels être rejetés.

Plusieurs reportages des médias locaux ont identifié Ahmad Al Shamri, originaire de la ville de Hafar al-Batin, qui a d’abord attiré l’attention des autorités en 2014 après avoir publié des vidéos qui blasphèment l’Islam sur plusieurs réseaux sociaux.

Il a été arrêté pour cause d’athéisme et de blasphème et a été détenu en prison avant d’être condamné par un tribunal local et d’être condamné à mort en février 2015.

(…) Selon les lois religieuses strictes de l’Arabie saoudite, quitter l’islam peut être punie par des peines de prison et des punitions corporelles – et une série de décrets royaux de 2014 sous le défunt roi Abdullah a défini les athées comme des terroristes, selon un rapport de Human Rights Watch.

L’année dernière, un citoyen a été condamné à 10 ans de prison et 2 000 coups de fouet pour avoir exprimé son sentiment athéiste dans des centaines de publications sur les réseaux sociaux.

Certains utilisateurs s’étaient même réjouis pour sa condamnation :

« Si tu es un athée discret ça va. Mais dés que tu te mets à parler en public et à critiquer Dieu ou la religion, alors tu dois être puni, » a répondu l’un d’eux.

« J’aurais tant aimé voir sa décapitation via un stream en temps réel, » a dit un autre.

(…)

La suite de l’article sur The Independent (en anglais)

Publié le 27 avril, 2017 dans Arabie Saoudite, Islam, Philosophie, Religions & Mythologies.

Laissez un commentaire