Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Et ça ose vouloir être président… Asselineau estime que Fillon « doit s’en prendre aussi à lui-même » pour être la cible de menaces terroristes

Et ça ose vouloir être président… Asselineau estime que Fillon « doit s’en prendre aussi à lui-même » pour être la cible de menaces terroristes

Le candidat UPR à la présidentielle a réagi, ce mardi sur BFMTV, à l’arrestation de deux hommes soupçonnés de vouloir commettre un attentat « imminent ».

François Asselineau, candidat à la présidentielle, a réagi à l’arrestation à Marseille ce mardi de deux hommes suspectés de préparer un attentat en lien avec l’élection présidentielle. Le candidat UPR a indiqué sur BFMTV que contrairement à d’autres candidats son service de sécurité n’avaient rien reçu de la part des forces de l’ordre. « Il a y une différence qui a été faite entre les candidats, ce n’est pas nouveau », a souligné le candidat UPR.

« On a découvert par la presse qu’il y avait des risques », a indiqué le président de l’Union populaire républicaine. « Monsieur Fillon qui, semble-t-il, était la cible de cette menace doit s’en prendre aussi à lui-même parce qu’il a contribué à largement désorganiser les services de renseignements », a-t-il avancé.

« Monsieur Fillon, comme monsieur Macron, qui est le Hollande bis, sont les partisans d’une seule et même politique qui est la politique d’alignement complet sur les Etats-Unis et donc approuve les guerres illégales au Moyen-Orient, désorganise les services de police, supprime des policiers, font une politique de rigueur généralisée, en fait désorganise l’Etat », a-t-il détaillé. « Finalement ce n’est pas tout à fait anormal que l’on voit ces menaces proliférer » a-t-il insisté. « Je ne veux pas que les menaces terroristes viennent polluer la campagne », a-t-il conclu.

BFM

Publié le 19 avril, 2017 dans Emmanuel Macron, France, Politique & Loi, Terrorisme.

Publicité

Commentaires (2)

 

  1. valou dit :

    C’est Marine Le Pen qui était la cible des 2 terroristes de Marseille et non Fillon !

  2. Lee Dhio dit :

    ça va l’être mr ZIO SHILL

Laissez un commentaire