Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les pyramides de Crimée ont-elles été construites avant que les Dinosaures ne rodent sur la Terre ?

Les pyramides de Crimée ont-elles été construites avant que les Dinosaures ne rodent sur la Terre ?

Il semble que des chercheurs ukrainiens sont tombés sur l’une des découvertes les plus importantes de ces dernières années, car ils ont accidentellement découvert un ensemble de constructions mégalithiques et de pyramides dans la péninsule de Crimée, connue dans l’histoire antique pour ses trésors archéologiques et historiques de différentes cultures et civilisations aussi anciennes que les Grecs et les Romains en passant par les Turcs Génois et Ottomans. La Crimée est une république autonome d’Ukraine, située sur la côte nord de la mer Noire.

La série de formations a été découverte pour la première fois en 1999 par Vitalij Gokh qui a servi pour l’armée soviétique pendant plus de trente ans. Après sa longue carrière dans l’armée rouge, Gokh a décidé de devenir un chercheur. Sa nouvelle passion l’a mené à la découverte des Pyramides. Gokh a affirmé que, tout comme il y avait des villes submergées dans la région, il y avait des pyramides enterrées et d’autres structures mégalithiques dans la péninsule de Crimée.

Gokh était un ancien ingénieur, il avait donc une très bonne connaissance des instruments à résonance magnétique. Gokh a même construit un dispositif pour rechercher des gisements d’eau souterrains, car la zone de Sébastopol avait des réserves d’eau très faibles.

Selon le site Web de Gokh, les dispositifs inventés par Vitaly A. Gokh (méthode de géoholographie et géohydrodiagnostique) permettent de détecter les éléments de la table périodique de Mendeleev; Les gisements de pétrole et de gaz, les mécanismes et les dispositifs de divers types, les objets à la fois dans la Terre et dans des zones distantes.

Les appareils utilisent des analogues ou des modèles pour enregistrer le champ structurel ou les instantanés des planètes, des étoiles, des constellations, des zones spatiales, exécutés au moyen de satellites ou de télescopes.

Grâce à ces instruments, Gokh a pu découvrir plusieurs blocs de calcaire qui avaient des dimensions régulières, ca. 2,5 par 1,5 mètre et Gokh ainsi que son équipe « ont supposé » des origines artificielles. Il est intéressant de noter que l’instrument inventé par Gokh a également révélé que trois faisceaux d’énergie émanaient du haut d’une des structures, à des fréquences de 900 × 109 Hz, 700 × 109 Hz et 500 × 109 Hz. Autour de la pyramide, on a trouvé un champ de 10 × 109 Hz. Gokh et son équipe affirment que les couches environnantes de l’une des structures révèlent que la « pyramide souterraine » était au-dessus de la surface en plein air mais, pour cause d’inondations, l’ensemble de la zone a submergé avec les structures.

Selon ICTV et l’Agence de presse de Crimée; Le scientifique ukrainien Vitalij Gokh a découvert une «structure» souterraine inconnue, qui s’est révélée être une pyramide géante de 45 mètres de hauteur et longue d’environ 72 mètres. Gokh a déclaré que la pyramide a été construite au temps des dinosaures.

La « pyramide de Crimée » a un sommet tronqué, comme une pyramide maya, mais son apparence ressemble plus à une pyramide égyptienne. L’intérieur de la pyramide criméenne est creux, et une momie d’une espèce inconnue est enterrée sous la base.

Il est à noter que, jusqu’à aujourd’hui, les informations concernant la véracité et l’existence des pyramides n’ont pas été prouvées ni acceptées par les archéologues.

Un des tunnels souterrains à proximité d’une des pyramides.

Dans une interview accordée à ICTV, le chercheur Vitaliy Gokh a déclaré qu’il ne savait pas qui a construit les structures mégalithiques dans la péninsule de Crimée, mais les pyramides pourraient être les plus anciennes structures de la planète à ce jour.

Jusqu’à présent, environ sept pyramides ont été enregistrées dans la zone, formant une ligne droite qui, de Sarych à Baia Kamyshovaia, s’étend du nord-ouest au sud-est. L’une de ces « pyramides » est située sous l’eau à proximité de la ville de Foros. Au total, Gokh croit qu’il existe environ 39 structures pyramidales et des bâtiments monolithiques dans toute la péninsule de Crimée.

Malheureusement, dans le cas de Gokh, ses revendications étaient si bizarres et spectaculaires, que les pyramides de Crimée ont été largement ignorées par la communauté scientifique. Mais il semble qu’il y ait au moins quelque chose. Peut-être même une pyramide. Il semble cependant que personne ne se sent prêt à valider la plus basique des possibilités. (Source)

Source:
http://qha.com.ua/world-s-oldest-pyramid-found-in-crimea-116152en.html
http://www.vitaly-gokh.narod.ru/
http://pakobserver.net/detailnews.asp?id=172147
http://www.bibliotecapleyades.net/piramides/coppens_pyramids04.htm
Source: Ancient Code, le 16 avril 2017

——————

Les pyramides atlantes de la Crimée

Les surprises ne sont pas toujours de mise, mais cette fois-ci les actualités les plus brûlantes ont trouvé un terrain où ils rejoignent littéralement la science-fiction. La Crimée est devenue la pomme de discorde entre les 2 civilisations – slave et occidentale.

Et le contentieux est tellement sérieux que les descendants de la civilisation atlantique (on dit que les Occidentaux avaient les mythologiques Atlantes pour aïeux… Après la disparition de l’Atlantide, ils ont réussi à s’accrocher à l’Europe en sortant littéralement des eaux et vouent une haine farouche aux vieux habitants du continent eurasien avec lesquels ils étaient en guerre aux temps antédiluviens) n’ont pas hésité à en découdre en soutenant ouvertement les nazis de Kiev pour l’éventuelle reconquête de la Crimée. On comprend très bien que la péninsule anciennement tatare représente un lieu rêvé pour l’installation d’une base navale de l’OTAN devenue une vraie plaie de la planète Terre. Cependant cette explication à elle seule ne suffit pas, car les Américains peuvent très bien coopérer avec la Turquie, puissance régionale qui contrôle déjà toute l’étendue de la Mer Noire la partageant avec les Russes. A la limite la civilisation atlantiste pourrait aussi trouver son satisfecit en Bulgarie qui a aussi sa façade donnant sur la même étendue d’eau. Mais pour une raison hermétique c’est la Crimée que les décideurs de Washington et de Bruxelles convoitent coûte que coûte. Ils ont d’ailleurs déjà décidé de l’extorquer à la Russie au cours du dix-neuvième siècle lorsque les Britanniques et… les Français malheureusement, firent la guerre aux Russes pour Sébastopol. Cette initiative fut reprise au tout début du vingtième par les a rmées toujours occidentales de l’Entente, le lendemain de la Révolution d’Octobre… Hitler, enfin, qui fut tout de même une projection de force européenne de l’Europe s’en assura le contrôle pendant un moment. Le grand « tonton » nazi savait d’ailleurs ce qu’il faisait, car il était très versé en sciences hermétiques. En bon élève de Karl Haushofer et du Britannique Mac Kinder il connaissait les règles de la possession du monde. Or, ses règles stipulent que pour posséder le monde il faut être empereur de la grande plaine eurasienne avec les hauts endroits de force comme le Caucase et la Crimée. A observer les crises hystériques à répétition des grands du monde bruxellois et washingtonien, cette logique hitlérienne semble être de nouveau d’actualité.

Et voilà qu’il se trouve que, de façon inattendue, les chercheurs sismologues viennent de corroborer la thèse sur la clé de réussite pour la domination mondiale que la terre de la Crimée pourrait contenir. Les chercheurs russes et ukrainiens dont le docteur Gokh, ont décelé l’existence des sept pyramides souterraines qui longent la ligne côtière de la péninsule criméenne. Ces pyramides sont en partie cachées sous terre et en partie recouvertes par les collines qui en gardent toujours les formes géométriques. Les équipes de bénévoles viennent en masse en Crimée pour en creuser la roche calcaire et essayer de dégager les formes ou trouver une entrée. Les travaux battent leur plein, mais il y a une autre matière à sensation : non seulement ces pyramides sont orientées de la même façon que celle d’Egypte en pointent le haut de leur sommet en direction de la même étoile qui est Syrius, mais qui plus est, elles émettent des pulsations des ondes telluriques dont les fréquences mesurées par des chercheurs sont plus denses à la hauteur de leur sommet qu’à la base. La pyramide centrale se trouve à côté de Sébastopol enfouie à la profondeur d’une quinzaine de mètres sous terre, d’autres sont vraiment battues par des vagues et à moitié écroulées, encore une se trouve au fond marin et plusieurs se cachent à l’abri des montagnes. De façon scientifiquement peu compréhensible, toutes ces formes architecturales continuent de fonctionner en émettant des fréquences perceptibles par des capteurs.

Comme les maçons font partie de la civilisation occidentale et même les présidents américains en sont fortement influencés, il se peut que le mouvement des troupes otaniennes en direction de la Crimée ne constitue qu’une gigantesque manipulation des forces obscures de la civilisation du couchant pour récupérer leur haut lieu de culte.

Une autre pyramide qui était autrefois aux Slaves a été déjà récupérée par les descendants d’Atlantes. Elle se trouve en Yougoslavie. Et sa description vaut bien un article à part.

A suivre

via Sputnik News


Publicité
Publié le 17 avril, 2017 dans Archéologie, Europe & UE, Histoire.

Laissez un commentaire