Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Jean-Luc Mélenchon est un Franc-Maçon qui ne s’en cache pas (vidéos)

Jean-Luc Mélenchon est un Franc-Maçon qui ne s’en cache pas (vidéos)

Y a beaucoup de communistes qui ont roulé pour la Franc-Maçonnerie cela ne devrait pas vous choquer.

En Vidéo :

——————————–

Mélenchon franc-maçon : l’intéressé confirme

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, confirme son appartenance à la franc-maçonnerie dans une biographie à paraître jeudi. Dans «Mélenchon le plébéien»*, des journalistes Lilian Alemagna (Libération) et Stéphane Alliès (Mediapart), Jean-Luc Mélenchon parle pour la première fois de son appartenance au Grand Orient de France.

«J’y suis entré en 1983», affirme-t-il, après «le tournant de la rigueur» qui l’a mis «K.O. debout». «Quand tout s’est cassé la figure, que reste-t-il ? La République. Donc, in fine, la liberté et l’égalité», souligne l’ex-trotskiste, dont le père était également franc-maçon. «Je comprends non pas la vision trotskyenne de la franc-maçonnerie, c’est-à-dire une machine à corrompre la classe ouvrière, mais je vois l’inverse: le lieu où se conserve le fil d’or. Où traverse notre histoire. Les temps profonds», explique le prétendant à l’Elysée.

Le nom et le logo Front de gauche appartiennent au Parti de gauche

Par ailleurs, on apprend dans ce livre qu’«en cas de divorce au sein de la famille Front de gauche (PCF-Parti de gauche-Gauche unitaire), c’est à lui que reviendrait le label» Front de gauche. Le nom ainsi que le logo rouge et jaune ont en effet été déposés auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi) après les européennes de 2009 par un proche, Gabriel Amard, secrétaire national du Parti de gauche. «Pris de court, le Parti communiste s’est lui empressé, en mars 2010, de devenir propriétaire du nom Front populaire de gauche», expliquent les auteurs.

Source: Le Parisien [lors de la présidentielle de 2012]


Publié le 15 avril, 2017 dans Politique & Loi, Présidentielle Française 2017, Vidéos.

Commentaires (1)

 

Laissez un commentaire