Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Mystérieux Sac à Main des Dieux : Tel que représenté à Sumer, En Amérique et à Gobkli Tepe

Le Mystérieux Sac à Main des Dieux : Tel que représenté à Sumer, En Amérique et à Gobkli Tepe

Comment est-il possible que les représentations millénaires des Anunnaki représentent les dieux portant un mystérieux sac, et à l’autre bout du monde, on trouve la même chose représentée par les anciennes civilisations méso-américaines ? Dépeint par les anciennes représentations sumériennes des Anunnaki, le mystérieux «sac à main» des dieux est repéré dans plusieurs cultures en Amérique et à Göbekli Tepe. Coïncidence ?

Des preuves convaincantes – trouvées au cours des dernières décennies – ont prouvé que l’humanité est une espèce amnésique. Les innombrables découvertes faites dans le monde entier nous ont obligées à nous interroger sur l’origine de l’humanité, les cultures antiques et l’histoire en général.

Lentement et pièce par pièce, nous avons exploré et rassemblé des petits morceaux d’un ENORME casse-tête qui nous ont amené à poser des questions que les universitaires sont toujours incapables d’y offrir des réponses.

Comment expliquez-vous les innombrables similarités entre des civilisations qui étaient sur Terre il y a des milliers d’années et qui étaient séparées par des dizaines de milliers de kilomètres ?

Pourquoi presque toutes les cultures anciennes sur Terre décident-elles de construire des pyramides ? Et pourquoi tant de pyramides sont-elles étrangement semblables ?

C’est comme si presque toutes les civilisations antiques suivaient le même plan. C’est comme si les cultures anciennes étaient interconnectées il y a des milliers d’années.

L’une des énigmes les plus intéressantes et les plus étonnantes remonte à la Mésopotamie Antique – considérée comme étant le berceau de la civilisation – où un motif mystérieux a poussé de nombreux auteurs à s’interroger l’histoire de l’Homme enseignée.

Les anciens Sumériens représentaient les anciens Anunnaki avec des objets curieux. Les deux objets les plus intéressants retrouvés chez les anciennes divinités sumériennes sont une «montre à aiguille» vue sur presque toutes les représentations et le mystérieux «sac» tenu par les dieux.

Curieusement, si nous parcourons des milliers de kilomètres en direction de l’Amérique depuis la Mésopotamie, nous constatons que les anciens Mayas, les Aztèques et d’autres civilisations ont utilisé le même motif en décrivant leurs divinités.

De plus en Egypte, nous verrons que le symbole d’Ankh était également tenu par les dieux tout comme le mystérieux sac à main dans l’ancienne Mésopotamie et les Amériques.

Les Anunnaki anciens étaient presque toujours représentés sous une forme humanoïde, bien que de nombreux traits indiquent les différences très apparentes entre les Anunnaki et les humains ordinaires, les traits du visage des Dieux Anunnaki étaient toujours bien cachés grâce à leurs barbes.

De même que les anciens Sumériens représentaient leurs divinités en tant qu’humanoïde, les Égyptiens et différentes cultures américaines faisaient la même chose.

Sur le site archéologique de La Venta, une stèle en pierre présente l’ancien Dieu mésoaméricain Quetzalcoatl en train de tenir le même «sac» que l’on voit dans les anciennes représentations sumériennes.

Mais ce n’est pas le seul site au Mexique où la mystérieuse représentation a été trouvée.

En voyageant à Tula, un centre régional important qui a atteint son apogée en tant que capitale de l’Empire Toltèque pendant la chute de Teotihuacan et la montée de Tenochtitlan, on découvre des statues des « Atlantes », et en les observant de plus près, on voit bien que le mystérieux sac à main est présent lui aussi.

Si nous voyageons à Göbekli Tepe, situé sur une colline éloignée dans le sud de la Turquie, nous trouverons la même chose.

Göbekli Tepe est l’un des plus anciens (sinon le plus ancien) temples mégalithiques de notre planète. Là-bas, se tiennent des piliers complexes, disposés dans un ensemble d’anneaux. On croit que les pierres massives ont été sculptées par des chasseurs-cueilleurs néolithiques il y a environ 12 000 ans, et des preuves récentes semblent aller dans cette direction.

Le temple, composé de trois cercles de pierre concentriques, a été délibérément enterré pour une raison inconnue il y a longtemps. Après 13 ans de de fouilles, les archéologues qui ont enquêté sur l’ancien site n’ont pas réussi à récupérer un seul outil pour tailler la roche. Personne n’a été en mesure de comprendre comment ils ont a érigé quelques-unes des plus grandes oeuvres de la planète.

La présence du sac, tenu par les dieux, indique-t-elle que ces deux cultures sont en quelque sorte reliées ?

Pourquoi les cultures antiques représentaient-elles leurs dieux en train de porter ce sac à main ? Qu’est-ce qu’il y avait dedans ?

Et surtout, comment est-il possible même que le sac à main mystérieux soit présent dans différentes civilisations du monde entier, qui, selon les universitaires traditionnels, n’étaient jamais en contact ?

Et si les anciens Anunnaki – représentés par les anciens Sumériens – et les Dieux qui ont visité les anciennes civilisations mayas, aztèque, toltèque et olmèque étaient en fait les mêmes individus ?

Source: Ancient Code


Publicité

Laissez un commentaire