Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Google part en guerre contre les contenus controversés sur internet

Google part en guerre contre les contenus controversés sur internet

Plusieurs articles sur le web relatent de la guerre que Google va désormais mener contre les contenus extrémistes, haineux monétisés par son réseau publicitaire.

L’article du WSJ est assez clair, vous ne pourrez bientôt plus monétiser vos vidéos, ni vos sites, blogs, etc… si le contenu est jugé « controversé ».

————-

Le président de Google Europe a présenté lundi les excuses du géant de l’Internet pour la diffusion de publicités à côté de contenus controversés, notamment sur YouTube.

«Je voudrais présenter nos excuses à nos partenaires et annonceurs qui ont vu leurs publicités apparaître auprès de contenus controversés. Nous prenons très au sérieux nos responsabilités pour ces problèmes», a expliqué lundi, Matt Brittin, président de Google pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Google est pris depuis la fin de la semaine dernière dans une polémique au Royaume-Uni, après la publication d’un article du Times affirmant que des publicités d’un nombre notable de grandes entreprises et organisations avaient été publiées auprès de contenus extrêmes sur des plateformes Internet du géant américain, dont YouTube.

Parmi ces messages controversés figurent des propos défendant le viol, des termes antisémites et des prêches incitant à la haine, a précisé le journal. M. Brittin a réitéré fortement lundi des promesses faites par Google à ce sujet pour l’avenir. «Nous nous sommes engagés publiquement à faire mieux dans trois domaines: élever nos critères pour notre politique publicitaire, simplifier les contrôles et ajouter des filets de sécurité automatique, et investir davantage pour agir plus vite» lorsqu’un contenu extrémiste controversé est signalé par des utilisateurs.

En attendant, un nombre croissant de grandes entreprises ont suspendu leurs publicités sur Google. L’enseigne de grands magasins Marks and Spencer a ainsi retiré ses annonces, lundi, emboîtant le pas des banques RBS et HSBC, des fast food McDonald’s ou encore des groupes de médias BBC et Guardian en fin de semaine dernière. Le 10, Downing Street, a suspendu lui aussi ses publicités sur YouTube. Un porte-parole des autorités a dit «attendre de Google un plan et un calendrier pour améliorer la protection des publicités du gouvernement et garantir que cela ne se reproduise pas».

Source: L’essentiel, le 21 mars 2017

Publié le 22 mars, 2017 dans Internet, La Bourse & L'Economie, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire