Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Macron dénonce l’ « identité haineuse » et ceux qui « défendent une France rabougrie »

Macron dénonce l’ « identité haineuse » et ceux qui « défendent une France rabougrie »

Emmanuel Macron a renvoyé vendredi soir dos-à-dos l’identité « haineuse » défendue selon lui par la droite et l’extrême droite et le « multiculturalisme » prêté à une partie de la gauche.

[…] Critiques contre la gauche… Il a attaqué ceux qui, à gauche, renient l’histoire de France, cèdent aux « tentations du communautarisme » et estiment que les cultures « n’ont pas vocation à se confondre ». « Ils trahissent ce qu’est le fil rouge de notre histoire millénaire, le fait que le peuple français (…) nourri de ces cultures a voulu façonner une unité profonde », a-t-il dit. Ce multiculturalisme « nourrit le communautarisme parce qu’il nourrit dans la République des ghettos », a insisté Emmanuel Macron.

…et contre le FN. Il a cependant réservé ses flèches les plus acérées à la droite et l’extrême droite, qui, a-t-il accusé, « défendent une France rabougrie ». Les tenants de cette idéologie, notamment à droite, « ont bâti leur influence il y a maintenant dix ans sous l’égide d’un inquiétant maître à penser, amateur de Charles Maurras et ennemi de toute modernité », a-t-il déclaré. Il faisait allusion au conseiller de Nicolas Sarkozy Patrick Buisson, considéré comme l’homme qui a convaincu l’ancien chef de l’Etat d’adopter un discours très à droite pour tenter d’attirer l’électorat du FN.

Europe 1

Laissez un commentaire