Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Quand la Première ministre polonaise se moque de la faible popularité de François Hollande

Quand la Première ministre polonaise se moque de la faible popularité de François Hollande

Beata Szydlo a envoyé une pique au président français après un échange tendu sur l’avenir de l’Union européenne.

« Je suis supposée prendre au sérieux le chantage d’un président dont le taux de popularité est à 4% et qui ne sera bientôt plus président ? »

La remarque, concernant François Hollande, est cinglante. Rapportée par le Guardian (en anglais), elle a été prononcée par Beata Szydlo, Première ministre polonaise, après un échange tendu lors d’un sommet des leaders européens à Bruxelles, le 10 mars.


L’en-tête de l’article du Guardian

Ce qui a déclenché la colère de l’élue polonaise ? La proposition d’Angela Merkel et François Hollande d’une Europe « à plusieurs vitesses ». L’idée présentée par Paris et Berlin était d’être « capable d’avancer plus vite à quelques-uns », selon François Hollande, car l’Europe a « montré qu’elle n’était pas capable de prendre des décisions au bon moment ».

Echanges tendus

« Nous n’accepterons jamais de parler d’une Europe à plusieurs vitesses », a alors prévenu la Première ministre polonaise, estimant que cela « compromettrait l’intégrité » de l’UE et refusant ainsi de signer les conclusions de cette réunion. François Hollande a réagi après ce refus. « M. Hollande a souligné que la Pologne était l’un des plus grands bénéficiaires des fonds structurels européens », explique le Financial Times (en anglais), provoquant ainsi les moqueries de Beata Szydlo sur la faible popularité du président français.

France Infos

Publié le 11 mars, 2017 dans Europe & UE, France, François Hollande, Politique & Loi.

Publicité

Commentaires (1)

 

  1. dede dit :

    elle ne fait que constate la verite et je la felicite.

Laissez un commentaire