Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Les Français font moins d’enfants et beaucoup plus tardivement

Les Français font moins d’enfants et beaucoup plus tardivement

Un rapport de l’Ined publié ce mercredi confirme que le nombre de naissances a encore baissé en France métropolitaine en 2016, pour atteindre 747.000, soit 34.000 de moins qu’il y a deux ans. En cause notamment : « l’incertitude suscitée par la crise économique et la montée du chômage« . Malgré tout, ces naissances ne se réduisent pas drastiquement, elles arrivent simplement plus tardivement.

C’est la deuxième étude, en trois mois, à apporter le même constat. Oui, les Français font de moins en moins d’enfants. Non, ce n’est pas irrémédiable. Après l’INSEE début janvier, c’est l’Ined (Institut national d’études démographies) qui note ce mercredi une baisse de l’indice de fécondité. De 1,97 enfant par femme en 2014, il s’élevait à 1,89 en 2016. Dans des chiffres un peu plus représentatifs, voici ce que cela donne : les naissances sont passées de 781.000 en 2014 à 747.000 l’an dernier, soit une diminution de 4,5% en deux ans.

Comment l’expliquer? Gilles Pison, professeur au Muséum d’histoire naturelle et auteur du rapport de l’Ined, relève deux facteurs: « l’incertitude suscitée par la crise économique et la montée du chômage« . Résultat: les Français attendent d’être dans une situation économique stable avant d’enfanter. Cela se traduit par une autre tendance : les femmes tombent enceintes de plus en plus tard. Celles qui ont accouché l’an dernier avaient en moyenne 30,5 ans, contre 26,5 ans en 1977.

LCI


Publié le 9 mars, 2017 dans France, Société & Culture.

Laissez un commentaire