Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Vous préférez passer du temps seul ? D’après la science, c’est parce que vous êtes très intelligent

Vous préférez passer du temps seul ? D’après la science, c’est parce que vous êtes très intelligent

Il n’y a rien de mal à vouloir passer un peu de temps seul. Peut-être que vous êtes quelqu’un qui préfère passer du temps seul tranquille, chez lui ou loin des autres plutôt que d’aller faire des activités sociales (comme aller au ciné, manger au restaurant, boire un verre dans un bar…) avec d’autres même si l’évènement en question est planifié depuis un mois et que vous aviez promis de venir. Si c’est votre cas, pas d’inquiétude : vous n’êtes pas le seul et les études ont montré que plus vous êtes heureux avec le moins d’interactions sociales possibles, plus votre Q.I. est élevé.

Vouloir passer plus de temps seul veut-il vraiment dire que vous êtes plus intelligent ?

Des chercheurs ont récemment publié une étude dans le British Journal of Psychology qui s’est intéressée à la manière dont l’intelligence, la densité de population et l’amitié affectaient le bonheur moderne. Même si les résultats montrent que de manière générale, plus les gens ont des interactions sociales, plus ils se sentent heureux, ce n’est pas vrai pour tout le monde.

Pour les besoins de cette étude, les chercheurs ont interrogé 15 000 personnes âgées de 15 à 28 ans et ont remarqué un schéma surprenant : les personnes avec le Q.I. le plus élevé se sont révélés être les moins satisfaits des interactions sociales qu’ils pouvaient avoir, ce qui incluait notamment passer tout simplement du temps avec leurs amis.

Les auteurs de l’étude, Satoshi Kanazawa et Norman Li, ont expliqué que d’après les résultats de leurs recherches, les personnes qui avaient un Q.I. plus bas ont plus d’interactions sociales avec leurs amis proches et ont confié se sentir plus heureux tandis que les personnes plus intelligentes ont confié précisément le contraire.

« Les effets de la densité de population sur la satisfaction étaient ainsi deux fois plus importants pour les personnes avec un QI inférieur que pour les personnes qui avaient un QI supérieur. Plus les personnes intelligentes socialisaient avec leurs amis souvent, moins ils étaient satisfaits de leur vie ».

Pourquoi les personnes intelligentes préfèrent passer du temps seules ?

Pourquoi les personnes plus intelligentes fuient les fêtes et les rendez-vous avec leurs amis ? Vous êtes peut-être l’une d’entre elles ou vous connaissez peut-être quelqu’un dans votre cercle de connaissances que vous devez toujours essayer de convaincre pendant de longues dizaines de minutes avant que celui ou celle-ci accepte de vous rejoindre. Dans les deux cas, il y a une raison à leur manque d’envie d’avoir des interactions sociales et c’est dû à ce sur quoi ils se concentrent.

Les personnes qui ont un QI plus élevé ont plus de chances de passer moins de temps à socialiser et plus de temps à se concentrer sur des objectifs longs termes. En d’autres termes, socialiser les distrait d’un travail important, les éloignent de leur objectif principal ou les interrompt dans leur projet du moment. Pensez à l’écrivain qui s’enferme dans son appartement pour écrire son roman ou au docteur qui recherche un moyen de guérir le cancer.

On pourrait donc en déduire que, pour ces personnes là, s’éloigner d’un travail important qui repose sur des objectifs aussi hauts dans leur carrière les rendra moins satisfaits de leur vie en général.

Un décalage dans l’évolution ?

Les résultats de l’étude suggèrent que notre cerveau moderne est toujours très similaire au cerveau de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs en terme d’interactions sociales. Du temps où les tribus étaient très petites, passer du temps avec ses homologues était primordial pour son bien-être, son bonheur et sa survie. Cela explique pourquoi nous aimons autant avoir un bon cercle d’amis et de proches avec qui passer du temps régulièrement.

En revanche, il semble que les personnes les plus intelligentes d’entre nous s’adaptent plus facilement aux enjeux de la vie moderne et trouvent plus facile de mettre de côté leur besoin de socialiser pour être heureux. Ils s’adaptent ainsi à leurs besoins de développer des théories et des concepts intellectuels modernes.

Malgré les résultats de cette étude, on ne peut pas dire que les personnes intelligentes ne sont pas capables d’apprécier les relations sociales, elles préfèrent simplement avoir plus de temps pour elles pour se concentrer sur leurs pensées et leurs idées. Après tout, ça n’est pas étonnant puisque chacun trouve son bonheur dans des choses différentes.

Source

Publié le 9 février, 2017 dans Psychologie, Science, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire