Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Justice : l’avocat Maitre Eolas condamné en correctionnelle

Justice : l’avocat Maitre Eolas condamné en correctionnelle

L’avocat bloggeur très à gauche Maître Eolas, alias Christian Pelletier, vient d’être condamné le 1er février pour injure par la cour d’appel de Versailles…
… Il s’est pourvu en cassation. Nous avons demandé à Me Gilles William Goldnadel, qui représentait la partie civile IP J (Institut Pour la Justice) sa réaction.

Valeurs Actuelles. Que vous inspire la décision de la cour d’appel ?

GWG. Une grande satisfaction, celle de constater que l’injure invraisemblable commise à l’égard de l’Institut Pour la Justice a été réparée. Un regret, que la diffamation qui avait été constatée par les premiers juges n’a pas été confirmée par la Cour.

Valeurs Actuelles. Comment peut-on expliquer qu’un avocat comme maître Eolas ait pu se laisser aller à proférer des insultes tellement scatologiques que nous préférons ne pas les reproduire, même entre guillemets ?

GWG. J’ai tenté de livrer quelques explications aux juges. Maître Eolas et Christian Pelletier c’est un peu Docteur Jekyll et Mister Hyde. Le premier , quoiqu’on pense du fond de sa pensée, est un avocat respectueux et respectable. Le second, lorsqu’il n’est pas dans le cadre de son blog, se lâche sans retenue dès lors où il a en face de lui des adversaires idéologiques. Un peu comme ces extrémistes gauchistes qui respectent religieusement la liberté d’expression sauf lorsqu’elle les dérange. J’ai plaidé que d’une certaine manière Christian Pelletier trahit Maître Eolas. Ce dernier passe son temps et non sans talent à expliquer que la justice ne doit pas se venger aveuglément et doit avant tout faire preuve de raison clairvoyante. Le premier injurie et a tenté de plaider une colère irrationnelle… tout cela est bien triste.

Valeurs Actuelles. Certains qui ont assisté aux débats devant la Cour ont été stupéfaits par l’attitude du représentant du parquet qui s’en est pris ouvertement à la partie civile l’Institut Pour la Justice plutôt qu’au prévenu.

GWG. C’est encore plus triste ! L’avocat général censé représenter les intérêts de la société , plutôt que de flétrir le délit poursuivi a préféré reprocher à l’Institut Pour la Justice d’oser critiquer l’institution judiciaire ! J’ai répliqué en disant que d’une certaine manière ces réquisitions étranges justifiaient l’existence même de l’Institut et son travail critique.

J’ai ajouté que rien ni personne ne l’empêcherait de s’en prendre à la magistrature du mur des cons ou au laxisme criminogène des émules de Madame Taubira , oublieux des victimes et emplis de sollicitude pour les délinquants.

Valeurs Actuelles. Comment expliquer une telle attitude de certains magistrats ?

GWG. Par l’idéologie gauchiste qui existe encore et qui explique par exemple que le Syndicat de la Magistrature, fut-il en déclin, demeure malheureusement influent. On en a encore constaté la triste trace récemment, lorsque l’on a vu la section presse du parquet de Paris se saisir d’une simple dénonciation des amis islamistes du CCIF pour poursuivre l’historien Georges Bensoussan, à qui l’on reproche d’avoir osé constater la puissance de l’antisémitisme culturel au sein du monde musulman. Mais quelques arbres tordus, fussent-ils trop nombreux ,ne sauraient cacher la forêt feuillue des magistrats français qui remplissent leurs devoirs avec un esprit d’équité et de modération remarquable.

Source: Valeurs Actuelles, le 6 février 2017


Publicité
Publié le 7 février, 2017 dans Internet, Justice & Forces de l'ordre, Société & Culture.

Laissez un commentaire