Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les vestiges d’un “continent perdu” découverts sous l’île Maurice

Les vestiges d’un “continent perdu” découverts sous l’île Maurice

Les matériaux recrachés par les entrailles de la Terre révèlent que l’île Maurice se trouve sur la croûte terrestre d’un ancien supercontinent, vieux de plus de trois milliards d’années.

“Les chercheurs confirment l’existence d’un ‘continent perdu’ sous l’île Maurice, au cœur de l’océan Indien, résultant de la fracture d’un ancien supercontinent, le Gondwana, il y a 200 millions d’années”, dévoile la revue Phys.org.

Déjà évoquée depuis plusieurs années par les scientifiques, l’hypothèse de l’existence de ce vestige situé sous l’île Maurice vient d’être détaillée dans une étude récente menée par Lewis Ashwal, Michael Wiedenbeck et Trond H. Torsvik, chercheurs de l’Université de Witwatersrand (Afrique du Sud), et publiée dans la revue Nature Communications le 31 janvier 2017.

Des roches anciennes, preuves de ce continent perdu

Pour retracer l’histoire de cet ancien continent, les chercheurs se sont penchés sur un minerai précieux présent à Maurice, le zircon, émis par la lave produite lors des éruptions volcaniques locales, et notamment reconnu pour ses indices de datation dans les processus géologiques. Leurs analyses ont permis de déduire que le zircon récolté était bien trop vieux pour appartenir à l’île, explique le géologue Lewis Ashwal :

Maurice ne possède pas de roches datant de plus de neuf millions d’années – moment auquel l’île s’est formée. Or, nous avons trouvé des cristaux de zircon datant de plus de trois milliards d’années […]. Le fait que nous ayons trouvé du zircon de cet âge prouve qu’il existe des roches bien plus âgées sous Maurice, et qui ne peuvent provenir que d’un continent.”

Le vieux continent “se serait dissocié de l’île de Madagascar lorsque l’Afrique, l’Inde, l’Australie et l’Antarctique se sont séparés et ont laissé place à l’océan Indien”, indique Phys.org.

Aujourd’hui, “il existe de nombreux morceaux de différentes tailles de ce ‘continent non découvert’, collectivement appelés Mauritia et éparpillés dans l’océan Indien”, ajoute Lewis Ashwal. Son étude confirme d’ailleurs que d’autres îles, comme les écueils des Cargados Carajos (aussi connues sous le nom de Saint-Brandon) ou les Laquedives, se seraient également formées sur la croûte de ce supercontinent perdu.

Courrier International

Publié le 4 février, 2017 dans Histoire, Monde, X Files & Paranormal.

Publicité

Laissez un commentaire