Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Fukushima: Un niveau de radiations mortel et un trou découverts dans une partie de la centrale

Fukushima: Un niveau de radiations mortel et un trou découverts dans une partie de la centrale

Un homme exposé à une telle radioactivité mourrait presque instantanément. La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), a observé des niveaux de radiation record et un trou dans une partie métallique située à l’intérieur de l’enceinte de confinement du réacteur 2.

A l’instar des réacteurs 1 et 3, il est l’un des plus endommagés et responsables de dégagements massifs de substances radioactives dans la nature après la mise en péril du site par le gigantesque tsunami de mars 2011.

Des radiations pouvant atteindre 530 sieverts par heure

Fin janvier une petite caméra a été envoyée dans la zone en question et l’analyse des images filmées à l’intérieur a permis de déduire que « des radiations qui peuvent atteindre 530 sieverts par heure » règnent dans une partie de l’enceinte de confinement.

En raison d’une marge d’erreur, « le niveau peut aussi être inférieur d’environ 30 %, mais il reste élevé », a confirmé par téléphone à l’AFP un porte-parole de Tepco, Tatsuhiro Yamagishi.

Le trou causé par la chute d’un combustible ?

A titre de comparaison, le précédent relevé, constaté en 2012 en un autre endroit du réacteur 2, était selon Tepco de 73 sieverts. Concernant le trou, « il peut avoir été causé par la chute du combustible qui aurait fondu et percé la cuve, mais ce n’est à ce stade qu’une hypothèse ».

Et d’ajouter : « nous estimons que les images recueillies cette fois constituent de précieuses informations, mais il nous faut encore investiguer, sachant qu’il est difficile de présupposer l’état réel à l’intérieur. » Pour rappel, en début de semaine, Tepco avait déjà présenté d’autres images du réacteur 2 montrant pour la première fois la présence possible de combustible fondu.

20minutes

Publié le 4 février, 2017 dans Catastrophes Ecologiques, Ecologie & Nature, Japon, Santé.

Publicité

Laissez un commentaire

*