Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le président Trump a signé un décret pour « reconstruire » les forces armées américaines

Le président Trump a signé un décret pour « reconstruire » les forces armées américaines

Avec un budget nominal de 582,7 milliards de dollars, auquel s’ajoute celui des interventions extérieures (OCO), l’on pourrait penser que les forces armées américaines n’ont pas besoin d’être « reconstruites ».

Seulement, ce serait oublier que la dépense ne fait pas l’efficacité… Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le président Trump a signé un décret, le 27 janvier, pour demander au Pentagone de préparer, d’ici un mois, un audit sur l’état opérationnel des forces américaines, notamment dans les domaines de l’entraînement, des munitions, de la maintenance et des infrastructures.

Il s’agit « d’entamer une grande reconstruction des forces armées des Etats-Unis, pour développer un plan pour de nouveaux avions, de nouveaux navires, de nouvelles ressources et de nouveaux outils pour nos hommes et femmes en uniforme », a expliqué M. Trump.

Très sollicitées depuis 2001 (et même avant, si l’on pense aux Balkans, à la Somalie et à la première guerre du Golfe), les forces américaines ne sont pas non plus épargnées par les matériels usés et les problèmes de maintien en condition opérationnelle (MCO). Et certains responsables militaires vont même jusqu’à parler de « sous-équipement ». Et les retards que subissent quelques programmes majeurs n’aident évidemment pas.

En outre, la chaîne de télévision Fox News s’était récemment émue de l’absence de porte-avions américain en mer. Une première depuis 1945. Cela étant, ce n’est plus le cas désormais étant donné que l’USS George H. W. Bush a appareillé le 21 janvier pour rejoindre le Golfe arabo-persique.

« Je pense que nous avons une remise à niveau à faire après beaucoup d’années d’usage intensif de nos matériels », avait d’ailleurs estimé le général James Matis, lors de son audition au Sénat avant d’être confirmé à la tête du Pentagone. « Cette remise à niveau n’a pu être faite. Nous avons aussi en ce moment un problème de maintenance, avec des bateaux qui restent en mer plus longtemps parce que ceux qui sont censés les relever ne sont pas prêts », avait-il ajouté.

Durant la course à la Maison Blanche, M. Trump avait promis de renforcer significativement les capacités militaires des États-Unis, en portant à 350 le nombre de navires devant être mis en oeuvre par l’US Navy (contre 274 actuellement) et augmentant celui des avions de l’US Air Force ainsi que les effectifs de l’US Army et de l’US Marine Corps. Toutefois, ce plan pourrait être mis à mal par les difficultés liées au recrutement.

Opex360, le 28 janvier 2017


Publicité
Publié le 29 janvier, 2017 dans Etats-Unis.

Laissez un commentaire