Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

François Hollande appelle l’Europe à faire bloc face à Donald Trump

François Hollande appelle l’Europe à faire bloc face à Donald Trump

Le chef de l’État français François Hollande a appelé samedi l’Europe à faire bloc et à opposer une réponse « ferme » à son homologue américain Donald Trump qui s’était réjoui bruyamment du Brexit, « une chose merveilleuse » selon lui.

« Je crois que nous devons lui répondre », avec « fermeté », a martelé M. Hollande en marge d’un sommet de sept pays du sud de l’Union européenne réuni à Lisbonne et à quelques heures de son tout premier entretien téléphonique avec le nouveau locataire de la Maison-Blanche.

« En ces temps d’incertitude au niveau mondial, il est essentiel d’avoir une Europe plus forte et plus unie » pour réaffirmer ses « valeurs de démocratie, de liberté et de commerce libre », a insisté l’hôte de la réunion, le premier ministre portugais Antonio Costa.
Nous vivons des temps difficiles où réaffirmer les résultats et les valeurs de l’Union européenne a du poids.

Ce « sommet des pays méditerranéens de l’UE », qui a réuni l’Espagne, l’Italie, la Grèce, Chypre et Malte, s’est conclu par une déclaration commune, qui sans mentionner explicitement la nouvelle administration américaine, a appelé à une Union européenne « forte et unie » et à une relance économique sur le continent.

« Lorsqu’il y a des déclarations qui viennent du président des États-Unis sur l’Europe et lorsqu’il parle du modèle du Brexit pour d’autres pays, je crois que nous devons lui répondre », a encore lancé François Hollande.

De la même manière, François Hollande a dénoncé les « mesures protectionnistes qui pourraient déstabiliser les économies » et le refus de Donald Trump d’accueillir des réfugiés.

Le président américain avait affiché la veille son enthousiasme pour le Brexit, « une chose merveilleuse », vantant « la relation spéciale » entre Washington et Londres, lors d’une rencontre avec la première ministre britannique Theresa May.

Seul parmi les sept dirigeants réunis à Lisbonne à évoquer explicitement la nouvelle administration américaine lors de la conférence de presse finale du sommet, il a renchéri: « nous devons mener un dialogue ferme » avec elle.[…]

Le Devoir

Publié le 29 janvier, 2017 dans Etats-Unis, Europe & UE, France, François Hollande, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire